Santé animale

Surveiller et connaître les maladies infectieuses des chevaux pour le bien-être et la performance

Par 4 décembre 2020 décembre 15th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article publié sur le site de l’Anses.

Extrait : La santé des chevaux soulève des questions spécifiques, le cheval étant principalement élevé pour le loisir, le sport et la compétition. Le suivi et la détection de nombreuses maladies infectieuses équines est obligatoire pour permettre aux animaux de participer à des compétitions et à la reproduction.

L’Anses est laboratoire de référence sur les maladies équines à la fois au niveau national et européen. Elle est aussi laboratoire international de référence sur deux maladies affectant le cheval : la dourine et la morve.

La France compte plus d’un million d’équidés selon l’Institut français du cheval et de l’équitation, plaçant le pays en deuxième position en Europe. Plus que pour d’autres espèces animales, la bonne santé des chevaux revêt une importance économique majeure : la filière équine représente plus de dix milliards d’euros de chiffre d’affaire annuel, dont les deux tiers sont liés aux courses (source Ifce pour l’année 2019). Dans les domaines de la compétition, la détection et le suivi d’un certain nombre de maladies est obligatoire pour que les chevaux puissent participer à des compétitions, se reproduire ou aller dans des pays étrangers.

ANSES
Extrait du site de l’Anses