Conduite d'élevage et relations homme-animal

Proximity Interactions in a Permanently Housed Dairy Herd: Network Structure, Consistency, and Individual Differences

Par 7 décembre 2020 janvier 19th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Frontiers in Veterinary Science.

Auteurs : Kareemah Chopra, Holly R. Hodges, Zoe E. Barker, Jorge A. Vázquez Diosdado, Jonathan R. Amory, Tom C. Cameron, Darren P. Croft, Nick J. Bell, Edward A. Codling

Résumé en français (traduction) : Interactions de proximité dans un troupeau de bovins laitiers logés en permanence en intérieur : Structure du réseau, cohérence et différences individuelles

La compréhension de la structure du troupeau de vaches laitières hébergées en intérieur peut permettre de révéler des interactions préférentielles, de détecter des changements de comportement indiquant une maladie et d’optimiser les systèmes d’élevage. Cette étude a examiné la structure et la cohérence du réseau d’interaction de proximité d’un troupeau de vaches laitières commerciales logées en permanence en intérieur tout au long du mois d’octobre 2014, en utilisant des données recueillies par un système de géolocalisation sans fil. Les réseaux à l’échelle du troupeau ont été déterminés à partir d’interactions de proximité soutenues ( binômes de vaches continuellement à moins de trois mètres pendant 60 s ou plus), et évalués pour la différenciation sociale, la stabilité temporelle et l’influence des caractéristiques individuelles telles que les boiteries, la parité et la période de lactation. Nous avons déterminé le niveau de variation inter-individuelle des interactions de proximité dans l’ensemble du bâtiment d’élevage et pour des zones fonctionnelles spécifiques (alimentation, non-alimentation). Les réseaux observés étaient fortement connectés et variaient dans le temps, avec un assortiment préférentiel significatif et une variation inter-individuelle des interactions quotidiennes dans la zone de non-alimentation. Nous n’avons pas trouvé d’assortiment social clair en ce qui concerne les boiteries, la parité ou la période de lactation. Notre étude démontre les avantages potentiels de la technologie de suivi automatisé pour surveiller les interactions de proximité de chaque animal au sein de grands groupes de bovins d’élevage significatifs d’un point de vue commercial.

Résumé en anglais (original) : Understanding the herd structure of housed dairy cows has the potential to reveal preferential interactions, detect changes in behavior indicative of illness, and optimize farm management regimes. This study investigated the structure and consistency of the proximity interaction network of a permanently housed commercial dairy herd throughout October 2014, using data collected from a wireless local positioning system. Herd-level networks were determined from sustained proximity interactions (pairs of cows continuously within three meters for 60 s or longer), and assessed for social differentiation, temporal stability, and the influence of individual-level characteristics such as lameness, parity, and days in milk. We determined the level of inter-individual variation in proximity interactions across the full barn housing, and for specific functional zones within it (feeding, non-feeding). The observed networks were highly connected and temporally varied, with significant preferential assortment, and inter-individual variation in daily interactions in the non-feeding zone. We found no clear social assortment by lameness, parity, or days in milk. Our study demonstrates the potential benefits of automated tracking technology to monitor the proximity interactions of individual animals within large, commercially relevant groups of livestock.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science