Cognition-émotions

Effects of access to hay on cognition of pre-weaned dairy calves and behavior upon social grouping after weaning

Par 15 décembre 2020 février 2nd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Applied Animal Behaviour Science

Auteurs : Kelsey C.Horvath, Katie N.Gingerich, Catherine L.Hixson, Emily K.Miller-Cushon

Résumé en français (traduction) : Effets de l’accès au foin sur la cognition des veaux laitiers avant le sevrage et le comportement sur le regroupement social après le sevrage

Les veaux laitiers logés individuellement ont généralement un environnement restrictif qui pourrait avoir des effets néfastes sur la cognition. Nous avons émis l’hypothèse que le fait de fournir aux veaux du foin avant le sevrage, en plus d’un régime de démarrage standard et du lait, améliorerait la capacité cognitive et influencerait l’adaptation à un nouvel environnement et à un nouveau groupe social après le sevrage. Des veaux femelles Holstein logés individuellement ont été répartis à la naissance pour recevoir des aliments de démarrage en granulés uniquement (n = 8), ou du foin en plus de l’aliment de démarrage (n = 9), en plus du lait (8 L/j) donné au biberon en deux repas quotidiens. Au cours de la cinquième semaine de vie, la capacité d’apprentissage initiale et inverse a été évaluée dans le cadre d’une tâche de discrimination menée dans un labyrinthe en T. Les veaux ont été testés sur 5 j et ont suivi 5 séances/j ou jusqu’à ce que le critère d’apprentissage (passer directement du bon côté en 3 séances consécutives) soit atteint pour les deux étapes. Le comportement a été enregistré sur vidéo pendant le test, y compris le temps nécessaire pour achever le test, les mouvements à l’intérieur du labyrinthe, les léchages/reniflements et la fréquence des coups de pied. Les veaux nourris au foin ont eu besoin de moins de séances pour franchir le premier stade d’apprentissage que les veaux nourris uniquement à l’aliment de démarrage (3,6 contre 12,1 ; SE = 2,1). Pendant la phase d’apprentissage initiale, les veaux nourris au foin ont également trouvé plus rapidement la récompense, et ont donné des coups de pied et se sont déplacés entre les sections du labyrinthe moins fréquemment. Parmi les veaux qui ont poursuivi l’apprentissage par inversion (n = 6 veaux nourris à l’aliment de démarrage uniquement ; n = 9 veaux ayant reçu du foin), les séances nécessaires pour répondre au critère d’apprentissage étaient similaires entre les traitements et le comportement dans le labyrinthe n’était pas différent. Après le sevrage, les veaux ont été introduits dans un groupe social au pâturage, et leur comportement a été enregistré pendant une période d’observation de 11 heures à partir du moment de l’introduction. La durée du temps passé dans les différentes zones du pâturage, le temps d’alimentation et le temps de latence pour commencer l’alimentation après l’introduction n’ont pas différé entre les traitements. Toutefois, les veaux nourris au foin ont eu tendance à se rendre moins souvent dans l’aire d’alimentation. L’activité était similaire le jour de l’introduction et pendant les 5 premiers jours après l’entrée dans le pâturage. Ces résultats suggèrent que la fourniture de foin pendant la phase d’alimentation au lait a amélioré l’apprentissage initial, mais nous n’avons pas trouvé d’effet sur l’apprentissage inversé ou sur la capacité d’adaptation à un nouveau groupe après le sevrage.

Résumé en anglais (original) : Individually housed dairy calves typically have restrictive environments which could lead to detrimental effects on cognition. We hypothesized that providing calves with hay prior to weaning, in addition to a standard starter diet and milk, would improve cognitive ability and influence adaptation to a novel environment and social group after weaning. Individually-housed Holstein heifer calves were assigned at birth to receive pelleted starter only (n = 8), or hay in addition to starter (n = 9), in addition to milk (8 L/d) fed via teat in 2 daily meals. During week 5 of life, initial and reversal learning ability were assessed in a discrimination task conducted in a T-maze. Calves were tested over 5 d and received 5 sessions/d or until the learning criterion (moving directly to correct side in 3 consecutive sessions) was reached for both stages. Behavior was recorded from video during the test, including time to complete the test, movement inside maze, licking/sniffing, and frequency of kicking. Calves provided hay required fewer sessions to pass the initial learning stage compared to calves provided starter only (3.6 vs. 12.1; SE = 2.1). During the initial learning stage, calves provided hay were also faster to find the reward, and kicked and moved between sections of the maze less frequently. Of the calves that continued onto reversal learning (n = 6 calves provided starter only; n = 9 calves provided hay), sessions required to meet the learning criterion was similar between treatments and behavior within the maze did not differ. After weaning, calves were introduced into a social group on pasture, and their behavior was recorded for an 11 h observation period beginning at time of introduction. Duration of time spent in different areas of the pasture, feeding time, and latency to begin feeding after introduction did not differ between treatments. However, calves provided hay tended to have less frequent visits to the feeding area. Activity was similar on the day of introduction and across the first 5 d after entry into the pasture. These results suggest that providing hay during the milk-feeding stage improved initial learning, but we did not find an effect on reversal learning or on ability to adapt to a novel group after weaning.

Logo d'Applied Animal Behaviour Science
Extrait du site d’Applied Animal Behaviour Science