Conduite d'élevage et relations homme-animalTravail des animaux

Associations between Owners’ Reports of Unwanted Ridden Behaviour and In-Hand Behaviour in Horses

Par 18 décembre 2020 mai 26th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Nicole Romness, Kate Fenner, Jessica McKenzie, Ashley Anzulewicz, Bibiana Burattini 1, Bethany Wilson, Paul McGree

Résumé en français (traduction) : Associations entre les déclarations des propriétaires sur le comportement indésirable des chevaux en selle et en main

Une compréhension fondée sur des données factuelles des comportements dangereux ou indésirables chez les chevaux serait très bénéfique tant pour les chevaux que pour les humains qui interagissent avec eux. À l’aide des données fournies par les propriétaires dans le questionnaire E-BARQ (Equine Behaviour Assessment and Research Questionnaire), cette étude porte sur les comportements en main associés à des comportements dangereux ou importuns en selle, notamment le cheval qui s’emballe, le cabrage et la ruade. Les répondants (n = 1584) à la partie du questionnaire E-BARQ consacrée aux chevaux montés ont répondu à 42 questions démographiques, suivies de 268 items comportementaux. Une analyse parallèle a été menée pour regrouper les comportements individuels en composantes tournantes afin de créer des indices indépendants et dépendants. Une modélisation linéaire générale multivariable et une régression logistique ordinale ont été utilisées pour identifier les comportements associés au “bolting”, au cabrage et à la ruade. Les résultats ont révélé que la sécurité vis-à-vis du cheval qui s’emballe augmentait avec la confiance envers les chevaux (Odds ratio (OR) = 1,06 ; intervalle de confiance à 95% (cf = 1,02-1,09) et les autres animaux (OR = 1,08 ; cf = 1,03-1,12), la docilité en main (OR = 1,10 ; cf = 1,06-1,16) et la tolérance à la contrainte (OR = 1,05 ; cf = 1,0-1,11) ; et diminuait avec l’augmentation des problèmes lors du chargement (pour le transport) (OR = 0,95 ; cf = 0,92-0,99). La sécurité par l’arrière augmente avec la tolérance à la contention (OR = 1,07 ; cf = 1,02-1,12) et la confiance sociale avec les autres animaux (OR = 1,05 ; cf = 1,01-1,09) ; elle diminue avec les problèmes de chargement (OR = 0,94 ; cf = 0,91-0,98). La sécurité vis-à-vis du cheval qui s’emballe augmente quand la confiance avec les chevaux (b-value = 0,011, p < 0,001) et les autres animaux (b-value = 0,010, p = 0,002), la conformité en main (b-value = 0,015, p < 0. 001), la tolérance à la contention (b-value = 0,009, p = 0,027) et la tolérance au licol/serrage (b-value = 0,016, p = 0,010) ont augmenté, et elle a diminué lorsque les problèmes de charges ont augmenté (b-value = -0,011, p < 0,001). En révélant, pour la première fois, que des comportements spécifiques au sol sont associés à des réponses particulières chez les mêmes chevaux lorsqu’ils sont montés, cette étude fait considérablement progresser la science de l’équitation. L’identification des facteurs de risque de comportement dangereux en selle peut améliorer la sécurité des chevaux et des cavaliers et souligne l’importance d’un entraînement en main efficace et respectueux de l’animal.

Résumé en anglais (original) : An evidence-based understanding of dangerous or unwelcome behaviour in horses would greatly benefit both horses and humans who interact with them. Using owner-reported data from the Equine Behaviour Assessment and Research Questionnaire (E-BARQ), the current study investigated in-hand behaviours associated with dangerous or unwelcome ridden behaviours, notably bolting, rearing and bucking. Respondents (n = 1584) to the ridden horse section of the E-BARQ answered 42 demographic questions, followed by 268 behavioural items. Parallel analysis was conducted to group individual behaviours into rotated components to create independent and dependent indices. Multivariable general linear modelling and ordinal logistic regression were used to identify behaviours associated with bolting, rearing and bucking. Results revealed that safety-from-bolt increased as social confidence with horses (Odds ratio (OR) = 1.06; 95% confidence interval (cf = 1.02–1.09) and other animals (OR = 1.08; cf = 1.03–1.12), compliance in-hand (OR = 1.10; cf = 1.06–1.16) and tolerance of restraint (OR = 1.05; cf = 1.0–1.11) increased; and decreased as loading problems (OR = 0.95; cf = 0.92–0.99) increased. Safety-from-rear increased as tolerance of restraint (OR = 1.07; cf = 1.02–1.12) and social confidence with other animals (OR = 1.05; cf = 1.01–1.09) increased; and decreased as loading problems (OR = 0.94; cf = 0.91–0.98) increased. Safety-from-buck increased as social confidence with horses (b-value = 0.011, p < 0.001) and other animals (b-value = 0.010, p = 0.002), compliance in-hand (b-value = 0.015, p < 0.001), tolerance of restraint (b-value = 0.009, p = 0.027) and tolerance of haltering/bridling (b-value = 0.016, p = 0.010) increased, and it decreased as loading problems increased (b-value = −0.011, p < 0.001). By revealing, for the first time, that specific behaviours on the ground are associated with particular responses in the same horses when ridden, this study advances equitation science considerably. Identification of risk factors for dangerous behaviour while under saddle can improve safety for horses and riders and highlights the importance of effective and humane in-hand training.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals