Elevage de précision

Sensitivity and specificity of a tail-activity measuring device for calving prediction in dairy cattle

Par 25 décembre 2020 janvier 12th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique disponible en ligne avant publication dans le Journal of Dairy Science

Auteurs : A.L.Voß, C.Fischer-Tenhagen, A.Bartel, W.Heuwieser

Résumé en français (traduction) : Sensibilité et spécificité d’un dispositif de mesure de l’activité de la queue pour la prédiction du vêlage chez les bovins laitiers

Une surveillance efficace des vêlages est essentielle pour éviter la mortinatalité due à une dystocie non suivie. Les capteurs de vêlage peuvent aider à détecter le début de la mise-bas et ainsi assurer une assistance au vêlage en temps utile si nécessaire. Le fait de relever la queue est un indicateur de vêlage imminent. L’objectif de cette étude était d’évaluer un capteur inclinomètre monté sur la queue (Moocall Ltd., Dublin, Irlande) et de surveiller l’intégrité de la peau après la fixation du capteur. Les vaches (n = 157) et les génisses (n = 23) ont été suivies à partir de 275 jours après l’insémination, et un capteur a été fixé à la queue de chaque vache. Les enquêteurs ont recherché les signes indiquant le début du stade II de la mise bas, vérifié la position du capteur et évalué l’intégrité de la peau de la queue au-dessus et en dessous du capteur toutes les heures 24h par jour. Nous avons utilisé 5 intervalles différents (c’est-à-dire 1, 2, 4, 12 et 24 h avant le vêlage) pour calculer la sensibilité et la spécificité. Les capteurs sont restés continuellement sur la queue (c’est-à-dire à moins de 3 cm de la position initiale de fixation) après la fixation initiale jusqu’au début du vêlage chez seulement 13,9 % des animaux (n = 25). Les capteurs ont été rattachés à nouveau jusqu’au vêlage (51,6 %) ou que l’animal ait été exclu pour d’autres raisons (34,4 %). Chez 31 animaux, le capteur a été retiré parce que la queue était enflée ou douloureuse. Les génisses étaient nettement moins susceptibles que les vaches de perdre le capteur, mais plus susceptibles de présenter un œdème ou une douleur à la queue. Selon l’intervalle précédant le début de la mise bas, la sensibilité variait de 19 à 75 % et la spécificité de 63 à 96 %.

Résumé en anglais (original) : Efficient calving surveillance is essential for avoiding stillbirth due to unattended dystocia. Calving sensors can help detect the onset of parturition and thus ensure timely calving assistance if necessary. Tail-raising is an indicator of imminent calving. The objective of this study was to evaluate a tail-mounted inclinometer sensor (Moocall Ltd., Dublin, Ireland) and to monitor skin integrity after sensor attachment. Cows (n = 157) and heifers (n = 23) were enrolled at 275 d post insemination, and a sensor was attached to each cow’s tail. Investigators checked for signs indicating the onset of stage II of parturition, verified the position of the sensor, and evaluated the skin integrity of the tail above and below the sensor hourly for 24 h/d. We used 5 different intervals (i.e., 1, 2, 4, 12, and 24 h until calving) to calculate sensitivity and specificity. Sensors continuously remained on the tail (i.e., within 3 cm of the initial attachment position) after initial attachment until the onset of calving in only 13.9% of animals (n = 25). Sensors were reattached until a calving event occurred (51.6%) or the animal was excluded for other reasons (34.4%). In 31 animals the sensor was removed because the tail was swollen or painful. Heifers were significantly less likely than cows to lose a sensor but more likely to experience tail swelling or pain. Depending on the interval preceding the onset of parturition, sensitivity varied from 19 to 75% and specificity from 63 to 96%.

Logo du Journal of Dairy Science
Extrait du site du Journal of Dairy Science