Ethique-sociologie-philosophie

How does animal welfare taste? Combining sensory and choice experiments to evaluate willingness to pay for animal welfare pork

Par 15 février 2021 octobre 27th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Food Quality and Preference

Auteurs : Sabine Gross, Megan E. Waldrop, Jutta Roosen

Résumé en français (traduction) : Quel est le goût du bien-être animal ? Combinaison d’expériences sensorielles et de choix afin d’évaluer le consentement à payer pour une viande de porc respectueuse du bien-être animal

Bien que les consommateurs manifestent un intérêt considérable pour le bien-être animal, la part de marché de ces produits reste faible. Afin de donner aux consommateurs le choix entre différents niveaux de bien-être animal, des labels bien-être animal ont été développés. Ces options de produits sont destinées à servir de produits intermédiaires entre les produits conventionnels et les options biologiques plus coûteuses qui sont souvent associées à des normes élevées de bien-être animal. Cette étude vise à évaluer si l’information sur les pratiques de bien-être animal affecte le goût des consommateurs et leur consentement à payer (WTP) pour un produit à base de porc. À l’aide d’un plan d’étude intra-sujet avec trois tours d’évaluation (aveugle [évaluation sensorielle sans aucune information sur les conditions d’élevage des porcs, ndlt], attente [information sur les conditions d’élevage sans évaluation sensorielle] et information complète [évaluation sensorielle + information sur les conditions d’élevage), nous combinons l’appréciation hédonique, où les sujets évaluent quatre types de jambon différents, avec une expérience de choix. Les jambons diffèrent par les conditions d’élevage pendant le processus d’élevage et d’engraissement : élevage conventionnel, soins aux truies reproductrices, label bien-être animal général, et production bio. Les résultats montrent que les consommateurs sont influencés par l’information dans leur évaluation sensorielle des différents produits, bien qu’ils les aient évalués comme étant similaires dans les tests en aveugle. Les consommateurs ont accordé une note plus élevée au produit biologique qu’à ceux portant un label de bien-être animal, tandis que l’option conventionnelle a obtenu la note la plus basse. Les résultats de l’expérience de choix concordent avec l’évaluation hédonique. Les estimations indiquent que les consommateurs sont prêts à payer davantage pour du jambon portant un label général de bien-être animal ou biologique dans la condition d’attente et d’information complète. Par conséquent, l’information concernant le bien-être animal affecte à la fois l’appréciation hédonique des consommateurs et leur consentement à payer pour le jambon.

Résumé en anglais (original) : Although consumers show considerable interest in higher animal welfare, the market share for such products remains low. To provide consumers with a choice regarding different levels of animal welfare, animal welfare labels have been developed. Such product options are intended to serve as intermediate products between conventional products and more expensive organic options that are often associated with high animal welfare standards. This study aims to evaluate whether information about animal welfare practices affects consumers’ liking and willingness to pay (WTP) for a pork product. Using a within-subject design with three evaluation rounds (blind, expectation, and full information) we combine hedonic liking where subjects rate four different types of ham with a choice experiment. Hams differ in the animal husbandry conditions during the rearing and fattening process: conventional rearing, a specific treatment of mother sows, a general animal welfare label, and organic production. Results show an effect of information on consumers’ sensory evaluation of the different products, although products were evaluated to be similar in the blind condition. Consumers rated the organic product higher than those with animal welfare labels while the conventional option had the lowest liking scores. Results from the choice experiment concur with the hedonic rating. Estimates indicate that consumers are willing to pay more for ham bearing a general animal welfare or organic label in the expectation and full information condition. Consequently, information regarding animal welfare affects both consumers’ hedonic liking and WTP for ham.

Extrait du site de Food Quality and Preference