Travail des animaux

The Ridden Horse Pain Ethogram

Par 15 mars 2021 avril 21st, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique disponible en ligne avant publication dans BEVA Equine Veterinary Education

Auteur : Sue Dyson

Résumé en français (traduction) : L’éthogramme de la douleur chez le cheval de selle

L’éthogramme de la douleur du cheval de selle (EDCS) comprend 24 comportements, dont la majorité est au moins 10 fois plus susceptible d’être observée chez les chevaux boiteux que chez les chevaux non boiteux. L’observation de ≥8/24 comportements est susceptible de refléter la présence de douleurs musculo-squelettiques, bien que certains chevaux boiteux obtiennent un score <8/24 comportements. Une réduction marquée des scores EDCS après la suppression de la boiterie à l’aide d’une anesthésie diagnostique prouve l’existence d’une relation de cause à effet entre la douleur et les scores EDCS. Les chevaux doivent être évalués pendant environ 10 minutes au pas, au trot (y compris sur des cercles de 10 m de diamètre), au galop et en transitions. La validité de l’EDCS a été vérifiée pour les chevaux qui effectuent des mouvements de dressage et qui ont été entraînés à travailler avec l’avant de la tête en position verticale. Elle n’a pas, à ce jour, été utilisée chez les chevaux d’obstacle, les chevaux de course, les chevaux de performance western ou les chevaux d’endurance. L’EDCS constitue un outil précieux pour les cavaliers, les entraîneurs, les vétérinaires et les autres professionnels du secteur équin, leur permettant de reconnaître la présence de douleurs musculo-squelettiques, même si une boiterie manifeste ne peut être reconnue. Les cavaliers ayant un niveau de compétence plus élevé peuvent améliorer la qualité de l’allure, mais ne peuvent masquer les signes comportementaux de la douleur, bien que des comportements spécifiques puissent changer. Des arçons de selle étroits, un cavalier assis sur le tiers caudal de la selle et le poids du cavalier peuvent influencer les scores EDCS. L’application précise de l’EDCS nécessite une formation et de la pratique. L’EDCS est un outil puissant pour l’évaluation des chevaux de selle et l’identification des douleurs musculo-squelettiques probables. Ces douleurs méritent d’être examinées et traitées afin d’améliorer le bien-être et les performances des chevaux. L’EDCS fournit un moyen supplémentaire d’évaluer la réponse à l’anesthésie diagnostique. Il fournit un mécanisme pour l’éducation des cavaliers et un moyen diplomatique de communiquer avec eux sur l’inconfort équin lié à l’ajustement de la selle, à la taille du cavalier, à sa position sur la selle et à sa capacité à monter en équilibre.

Résumé en anglais (original) :  The Ridden Horse Pain Ethogram (RHpE) comprises 24 behaviours, the majority of which are at least 10 times more likely to be seen in lame horses compared with non‐lame horses. The observation of ≥8/24 behaviours is likely to reflect the presence of musculoskeletal pain, although some lame horses score <8/24 behaviours. A marked reduction in RHpE scores after resolution of lameness using diagnostic anaesthesia proves a causal relationship between pain and RHpE scores. Horses should be assessed for approximately 10 min in walk, trot (including 10 m diameter circles), canter and transitions. The validity of the RHpE has been verified for use in horses which perform dressage‐type movements, and which have been trained to work with the front of the head in a vertical position. It has not, as yet, been used in horses while jumping, racehorses, western performance or endurance horses. The RHpE provides a valuable tool for riders, trainers, veterinarians and other equine professionals to recognise the presence of musculoskeletal pain, even if overt lameness cannot be recognised. Riders with a higher skill‐level may improve gait quality, but cannot obscure behavioural signs of pain, although specific behaviours may change. Tight saddle tree points, the rider sitting on the caudal third of the saddle and rider weight may influence RHpE scores. Accurate application of the RHpE requires training and practice. The RHpE is a powerful tool for the assessment of ridden horses and the identification of likely musculoskeletal pain. Such pain merits further investigation and treatment, to improve equine welfare and performance. The RHpE provides an additional means of evaluating the response to diagnostic anaesthesia. It provides a mechanism for client education and a diplomatic way of communicating with clients about equine discomfort related to saddle‐fit, rider size, their position in the saddle and ability to ride in balance.

Extrait du site d’Equine Veterinary Education