Logement et Enrichissement

Effects of physical enrichment items and social housing on calves’ growth, behaviour and response to novelty

Par 15 avril 2021 mai 26th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Applied Animal Behaviour Science

Auteurs : Chenyu Zhang, Darren T.Juniper, Rebecca K.Meagher

Résumé en français (traduction) : Effets des éléments d’enrichissement physique et du logement à deux sur la croissance, le comportement et la réaction à la nouveauté des veaux

L’objectif de cette étude était de déterminer les effets du logement à deux, de la mise à disposition d’un enrichissement physique et de l’interaction entre les deux facteurs sur la croissance, le comportement et la peur des veaux. Quarante-huit veaux ont été répartis au hasard dans des cases individuelles (CI, seize veaux) ou par paires (CP, trente-deux veaux) de 2 jours à 8 semaines d’âge. La moitié des veaux de chaque type de logement ont reçu des éléments d’enrichissement physique (brosses stationnaires, chaînes en plastique, tétines en caoutchouc et filets à foin remplis de foin parfumé à la fraise ; EP). Les autres veaux n’ont reçu aucun élément d’enrichissement physique (SEP). La consommation de concentré dans chaque enclos a été mesurée quotidiennement et les veaux ont été pesés à la naissance puis une fois par semaine. L’efficacité de l’alimentation au concentré a ensuite été calculée en faisant le rapport entre le gain moyen quotidien et la consommation quotidienne de concentré dans chaque case. Lorsque les veaux étaient âgés de 2 à 5 semaines, ils ont été enregistrés à l’aide d’une caméra entre 06:00 h et 20:00 h deux fois par semaine, et les données comportementales ont été collectées à l’aide d’un échantillonnage à balayage instantané par intervalles de 5 minutes. Leurs réponses comportementales à un nouvel environnement et à un nouvel objet ont ensuite été évaluées une fois chacune à l’âge de 5 ou 6 semaines. Les veaux avec EP avaient tendance à avoir des gains moyens quotidiens plus élevés que les veaux SEP (moyenne ± IQR ; 610,6 ± 151,8 g/j contre 568,8 ± 77,1 g/j ; p = 0,095). Les veaux avec EP ont passé plus de temps à consommer du foin que les veaux SEP. Parmi les veaux en CI, les veaux à EP ont consommé moins de concentré mais ont eu une meilleure efficacité d’alimentation en concentré que les veaux SEP. En ce qui concerne les comportements dans les cases, les veaux à EP ont présenté moins fréquemment des succions non nutritives que les veaux SEP (0,802 ± 0,451 % contre 1,897 ± 0,401 % des scans) et des succions croisées moins fréquentes. En outre, le logement en CI a augmenté ou a eu tendance à augmenter le temps consacré au jeu moteur, au reniflage des objets, au reniflage social, au toilettage et à la succion croisée, mais a eu tendance à diminuer la succion non nutritive par rapport au logement en CP. Aucun effet du traitement n’a été constaté sur le comportement dans les tests de nouveauté. En conclusion, l’enrichissement physique peut améliorer la croissance des veaux plus efficacement que le logement à deux. L’enrichissement physique et le logement à deux peuvent satisfaire divers comportements naturels et réduire les comportements indésirables de différentes manières. Cependant, ces traitements n’ont eu aucun effet sur les réactions de peur des veaux dans les tests de nouveauté d’environnement et d’objets. L’association de l’enrichissement physique et du logement à deux n’a pas permis d’améliorer davantage le bien-être des veaux.

Résumé en anglais (original) : The objective of this study was to determine the effects of social housing, the provision of physical enrichment, and the interaction between the two on calf growth, behaviour and fearfulness. Forty-eight calves were randomly allocated to either individual (IP, sixteen calves) or pair (PP, thirty-two calves) pens from 2 days to 8 weeks of age. Half of the calves in each housing treatment were provided with physical enrichment items (stationary brushes, plastic chains, rubber teats and haynets filled with strawberry-scented hay; PE). The remaining calves received no physical enrichment items (NPE). Concentrate consumption within each pen was measured daily and calves were weighed at birth and weekly thereafter. Concentrate feeding efficiency was then calculated by the ratio between average daily gain within each pen and daily concentrate consumption within each pen. When calves were 2–5 weeks of age, they were recorded by a camera between 06:00 h and 20:00 h twice weekly, and behavioural data were collected using instantaneous scan sampling at 5-min intervals. Their behavioural responses to a novel environment and a novel object were then assessed once each at 5 or 6 weeks of age. PE calves tended to have greater average daily gains than NPE calves (mean ± IQR; 610.6 ± 151.8 g/d vs. 568.8 ± 77.1 g/d; p = 0.095). PE calves spent more time consuming hay than NPE calves. Among calves in IP pens, PE calves consumed less concentrate but had better concentrate feeding efficiency than NPE calves. For home pen behaviours, PE calves showed less frequent non-nutritive sucking than NPE calves (0.802 ± 0.451 % vs. 1.897 ± 0.401 % of scans) and less frequent cross-sucking. Furthermore, PP increased or tended to increase the time spent on locomotor play, fixture sniffing, social sniffing, allogrooming and cross-sucking, but tended to decrease non-nutritive sucking compared to IP. No treatment effects were found on behaviour in the novelty tests. In conclusion, physical enrichment may improve calf growth more effectively than social housing does. Physical enrichment and social housing may satisfy diverse natural behaviours and reduce undesirable behaviour in different ways. However, these treatments had no effect on calf fear responses in novel environment and object tests. The combination of physical enrichment and social housing showed no further improvement in calf welfare.

Logo d'Applied Animal Behaviour Science
Extrait du site d’Applied Animal Behaviour Science