RéglementationTransport, Abattage, Ramassage

Animal welfare: New Zealand bans live exports

Par 21 avril 2021 mai 5th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article publié dans Fleischwirtschaft.de

Extrait en français (traduction) : La Nouvelle-Zélande interdit les exportations d’animaux vivants

Après une période de transition de deux ans, la Nouvelle-Zélande interdira totalement les exportations d’animaux d’élevage vivants par bateau à partir de 2023. « Au cœur de notre décision se trouve le maintien de la réputation de la Nouvelle-Zélande en tant que nation aux normes élevées en matière de bien-être animal. Nous devons rester à l’avant-garde dans un monde où le bien-être des animaux est de plus en plus scruté à la loupe », a déclaré le ministre de l’agriculture Damien O’Connor à Wellington.

Après le naufrage du navire de transport de bétail Gulf Livestock 1 en route pour la Chine en septembre 2020, qui a tué environ 5 800 vaches et 41 membres d’équipage, une révision des exportations de bétail vivant a été lancée et il est maintenant prévu de les supprimer progressivement. Cela affectera les exportations de vaches reproductrices et de production, qui sont principalement expédiées vers la Chine. Les exportations de moutons, de chèvres et de bovins vivants destinés à l’abattage sont déjà interdites. M. O’Connor a souligné que des améliorations en matière de bien-être animal ont été réalisées ces dernières années dans le transport maritime, mais que les longues durées de voyage et l’absence de contrôles du bien-être animal dans le pays de destination restent un problème.

Mais les exportations d’animaux vivants ne représentent que 0,2 % des exportations agricoles de la Nouvelle-Zélande.

Extrait en anglais (original) : After a transition period of two years, New Zealand will completely ban live exports of farm animals by ship from 2023. « At the heart of our decision is maintaining New Zealand’s reputation as a nation for high animal welfare standards. We need to stay ahead of the curve in a world where animal welfare is increasingly under the microscope, » Agriculture Minister Damien O’Connor said in Wellington.

Following the sinking of the livestock ship Gulf Livestock 1 on its way to China in September 2020, which killed around 5,800 cows and 41 crew members, a review of live exports was launched and is now set to be phased out. This will affect exports of breeding and productive cows, which are primarily shipped to China. Live exports of sheep, goats and cattle for slaughter are already banned. O’Connor stressed that improvements in animal welfare have been achieved in recent years in sea transport, but the long travel times and lack of animal welfare checks in the destination country remain a problem.

But live exports accounted for only 0.2% of New Zealand’s agricultural export revenue.

Extrait du site de Fleischwirtschaft