Conduite d'élevage et relations homme-animal

Good animal welfare by design: An approach to incorporate animal capacities in engineering design

Par 11 mai 2021 août 20th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Agricultural Systems

Auteurs : H.J.E. van Weeghel, A.P. Bos, M.H. Jansen, W.W. Ursinus, P.W.G. Groot Koerkamp

Résumé en français (traduction) : Le bien-être des animaux par le design : Une approche visant à intégrer les capacités des animaux dans la conception technique

CONTEXTE : Dans la conception de systèmes d’élevage du bétail, la tendance actuelle est de se concentrer sur les mesures techniques et de contrôler le comportement des animaux afin de réduire la complexité et de rendre le fonctionnement du système prévisible, si bien que les animaux sont souvent traités comme des objets agricoles. Cependant, il est reconnu que traiter les animaux comme des sujets et leur donner la possibilité d’agir, c’est-à-dire de contrôler l’environnement (social et physique) par le choix et la prise de décision de l’animal en fonction de ses préférences et demandes individuelles, est important pour vivre des expériences positives et obtenir un meilleur niveau de bien-être animal. La possibilité pour un animal d’utiliser ses capacités pour contrôler son environnement est importante pour l’animal lui-même et, en même temps, peut contribuer au fonctionnement du système.

OBJECTIF : Nous proposons une approche de design, Animal Capacities in Design (ACiD), qui permet aux ingénieurs des systèmes d’élevage d’inclure les capacités des animaux dans le processus de design et de promouvoir une plus grande autonomie des animaux dans le design final.

MÉTHODES : L’approche ACiD, qui a été en partie développée dans le cadre d’une série d’ateliers avec des ingénieurs, implique la prise en compte systématique et structurée des capacités physiologiques, morphologiques et comportementales des animaux ainsi que des fonctions et sous-fonctions du système afin d’identifier des solutions basées sur les animaux.

RÉSULTATS ET CONCLUSIONS : ACiD se compose de différentes parties : un Brief of Capacities (BoC), des directives d’utilisation du BoC et des instructions d’application du BoC. Le BoC est un outil de design qui fournit une vue d’ensemble des capacités d’une espèce animale spécifique, précisée et ordonnée au moyen d’attributs de capacité qui fournissent des informations supplémentaires pour comprendre et déployer ces capacités dans le processus de design. Pour une application réussie, il est nécessaire de changer d’attitude et d’opter pour le concept de “fournir une capacité” au lieu du paradigme d’ingénierie actuellement dominant qui consiste à “prendre soin de”. ACiD stimule ce changement d’attitude par l’inclusion de l’agencement des animaux dans les objectifs de conception, par la mise en place d’une vue d’ensemble des exigences qui inclut des exigences positives de bien-être, et par le défi lancé aux ingénieurs de (re)définir les fonctions de telle sorte qu’elles permettent des solutions non techniques élargissant l’espace de solution pour une implication plus active des animaux.

SIGNIFICATION : L’approche ACiD facilite et crée l’accessibilité aux informations biologiques pertinentes pour les concepteurs pendant le processus de design et vise à intégrer l’animal et ses capacités dans des conceptions nouvelles et durables de l’élevage. Les perspectives de ce travail sont de créer une relation mutuellement bénéfique entre les objectifs humains et le bien-être animal dans les futurs systèmes d’élevage.

Résumé en anglais (original) : CONTEXT : In systems design for livestock husbandry, the tendency is to focus on technical measures and to control the behaviour of animals in order to reduce complexity and make system functioning predictable, thereby often treating animals as agricultural objects. However, treating animals as agents and providing in opportunities for animal agency – defined as being able to control the (social and physical) environment through choice and decision-making by the animal based on individual preferences and demands – is recognized as being important in having positive experiences and in achieving good animal welfare. The opportunity of an animal to use one’s capacities to control one’s environment is important for the animal herself, and, at the same time, can contribute to the functioning of the system.

OBJECTIVE : We propose a design approach, Animal Capacities in Design (ACiD), that enables engineers of livestock systems to include animals’ capacities into the design process and promotes more animal agency in the final design.

METHODS : The ACiD approach, which was partly developed through a series of workshops with engineers, involves the systematic and structured consideration of animal physiological, morphological and behavioural capacities as well as system functions and sub-functions in order to identify animal-based solutions.

RESULTS AND CONCLUSIONS : ACiD consists of different parts: a Brief of Capacities (BoC), BoC user guidelines, and BoC application instructions. The BoC is a design tool that provides an overview of capacities of a specific animal species, further specified and ordered by means of capacity attributes that provide additional information to understand and deploy these capacities in the design process. An attitude shift towards ‘providing agency’ instead of the currently dominant engineering paradigm of ‘taking care of’ is needed for successful application. ACiD stimulates this change in attitude through the inclusion of animal agency in the design goals, the set-up of an overview of requirements that includes positive welfare requirements, and it challenges engineers to (re)define functions in such a way that they allow for non-technical solutions enlarging the solution space for more active animal involvement.

SIGNIFICANCE : The ACiD approach facilitates and creates accessibility to relevant biological information for designers during the design process and aims to integrate the animal and her capacities in new and sustainable designs of livestock husbandry. The promise is a mutual beneficial relation between human goals and good animal welfare in future livestock husbandry systems.

Extrait du site d’Agricultural Systems