Travail des animaux

Influence of workload and weather conditions on rolling behaviour of horses and mules

Par 4 juin 2021 août 30th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Behavioural Processes

Auteurs : Marina P.F. Luz, Caroline M. Maia, Heraldo César Gonçalvez, José Nicolau P. Puoli Filho

Résumé en français (traduction) : Influence de la charge de travail et des conditions météorologiques sur le comportement de roulade des chevaux et des mules

Nous avons évalué l’influence de l’intensité de la charge de travail, de la prise de bain et des conditions environnementales sur le comportement de roulement des chevaux et des mules. À cette fin, les animaux ont été observés après avoir été exposés à différents niveaux de charge de travail et leur comportement de roulade a été enregistré et décrit. Pendant toutes les procédures de test, les conditions météorologiques (température et humidité) ont été enregistrées à l’aide d’un Black globe et d’un thermomètre-globe mouillé. Les chevaux se sont fréquemment roulés après un exercice intense et après un bain, indépendamment des conditions météorologiques. Les mules se sont fréquemment roulées après un contrôle (pas d’exercice) et un exercice intense lors de journées plus chaudes et humides, et après un bain lors de journées plus froides et sèches. Les caractéristiques du comportement de roulade étaient légèrement différentes entre les espèces. Alors que les mules présentaient plus fréquemment les comportements suivants : repos, auto-soins, bâillements, balancement de la queue, rotations complètes, grognements et utilisation du même endroit pour se rouler, les chevaux présentaient plus fréquemment les comportements suivants : coups de pied, reniflements, mouvements de frottement de la tête et du cou et rotations incomplètes à droite et à gauche. Ces résultats montrent que la roulade est un comportement important et fréquent chez les chevaux et les mules domestiques, mais que les animaux peuvent l’exprimer différemment et avoir leurs propres motivations. Dans ce sens, nous pensons que les équidés domestiques, principalement ceux élevés dans des élevages plus intensifs, devraient avoir la possibilité d’exprimer librement le comportement de roulade, comme un moyen d’améliorer leurs conditions de bien-être et en accord avec une pratique de manipulation plus rationnelle.

Résumé en anglais (original) : We evaluated the influences of workload intensity, bath handling and environmental conditions in the rolling behaviour of horses and mules. For this purpose, animals were observed after being exposed to different levels of workload and the rolling behaviour was recorded and described. During all testing procedures, the weather condition (temperature and humidity) was registered by a Black globe and Wet Bulb apparatus. Horses frequently rolled after intense exercise and after bath handling, independently of the weather condition. Mules frequently rolled after control (no exercise) and intense exercise in warmer and wetter days and after bath handlings in colder and drier days. Rolling behaviour characteristics were slightly different between species. While mules exhibited more frequently the behaviours of rest, self-care, yawn, tail swishing, complete spins, snort vocalization and use of the same spot to roll, horses exhibited more frequently the behaviours of paw, sniff, head and neck rubbing movements and incomplete spins to the right and left. This findings evidence that rolling is an important and frequently exhibited behaviour by domestic horses and mules, but animals may express it differently and may have their own motivations. In this sense, we believe that domestic equines, mainly those raised in more intensive livestock, should have the opportunities to freely express the rolling, as a way to improve their welfare conditions and with agreement with a more rational handling practice.

Extrait du site de Behavioural Processes