Prise en charge de la douleur

Effects of Different Housing Systems during Suckling and Rearing Period on Skin and Tail Lesions, Tail Losses and Performance of Growing and Finishing Pigs

Par 23 juillet 2021 août 27th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Anita Lange, Michael Hahne, Christian Lambertz, Matthias Gauly, Michael Wendt, Heiko Janssen, Imke Traulsen

Résumé en français (traduction) : Effets de différents systèmes de logement pendant la période d’allaitement et d’élevage sur les lésions de la peau et de la queue, les pertes de queue et les performances des porcs en croissance et en finition

Des alternatives viables au stress du sevrage et à la caudophagie sont nécessaires pour empêcher les morsures de la queue. Par conséquent, nous avons étudié les effets des systèmes de logement de 1106 porcs qui ont été sevrés à partir : (1) de cases de mise bas conventionnelles (CC), (2) de cases de mise bas liberté (CL), ou (3) de logements collectifs de truies en lactation (LC) (1) dans des cases d’élevage conventionnelles (Conv) ou (2) en laissant les porcelets dans leurs cases de mise bas pendant la période d’élevage (CMBPE). Les queues ont été coupées ou laissées entières par lot. Tous les porcs ont été regroupés pour la période d’engraissement. Les lésions cutanées, les lésions de la queue et le taux de mortalité ont été notés pour tous les porcs. Après le sevrage, les porcs LC-Conv présentaient beaucoup moins de lésions cutanées que les porcs CC-Conv et CL-Conv. Après le regroupement pour l’engraissement, les porcs LC-CMBPE présentaient significativement moins de lésions cutanées que les porcs Conv, CC-CMBPE et CL-CMBPE. La fréquence des lésions de la queue des porcs Conv à queue entière a atteint son maximum au cours de la quatrième semaine (66,8 %). Deux semaines plus tard, les porcs CMBPE à queue entière ont atteint leur pourcentage maximal (36,2 %). À la fin de l’engraissement, 99,3 % des porcs Conv à queue entière et 43,1 % des porcs CMBPE à queue entière avaient perdu des portions de leur queue. En conclusion, la cohabitation des porcelets pendant l’allaitement a réduit l’incidence des lésions cutanées. L’élevage dans la case de mise bas a réduit de manière significative l’incidence des lésions de la queue et de la mortalité chez les porcs à queue entière. Aucun système d’élevage n’a affecté négativement les performances.

Résumé en anglais (original) : Feasible alternatives to stressful weaning and tail-docking are needed to inhibit tail biting. Therefore, we investigated the effects of housing systems for 1106 pigs that were weaned from: (1) conventional farrowing crates (FC), (2) free-farrowing pens (FF), or (3) group housing of lactating sows (GH) into (1) conventional rearing pens (Conv) or (2) piglets remained in their farrowing pens for rearing (Reaf). Tails were docked or left undocked batchwise. All pigs were regrouped for the fattening period. Pigs were scored for skin lesions, tail lesions and losses. After weaning, Conv-GH pigs had significantly less skin lesions than Conv-FC and Conv-FF pigs. After regrouping for fattening, Reaf-GH pigs had significantly less skin lesions than Conv pigs, Reaf-FC and Reaf-FF. The frequency of tail lesions of undocked Conv pigs peaked in week 4 (66.8%). Two weeks later, Reaf undocked pigs reached their maximum (36.2%). At the end of fattening, 99.3% of undocked Conv pigs and 43.1% of undocked Reaf pigs lost parts of their tail. In conclusion, the co-mingling of piglets during suckling reduced the incidence of skin lesions. Rearing in the farrowing pen significantly reduced the incidence of tail lesions and losses for undocked pigs. No housing system negatively affected the performance.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals