Conduite d'élevage et relations homme-animal

Invited review: Freedom from thirst—Do dairy cows and calves have sufficient access to drinking water?

Par 11 août 2021 septembre 1st, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique disponible en ligne avant publication dans le Journal of Dairy Science

Auteurs : Margit BakJensen, Mogens Vestergaard

Résumé en français (traduction) : Revue sur invitation : Vivre sans soif – Les vaches et les veaux laitiers ont-ils un accès suffisant à l’eau potable ?

L’importance de l’eau potable pour la production et le bien-être des animaux est largement reconnue, mais les enquêtes et les systèmes d’évaluation du bien-être des animaux suggèrent que de nombreux veaux et vaches laitières n’ont pas un accès suffisant. Les veaux nourris au lait en quantité limitée boivent plus d’eau que les veaux nourris au lait ad libitum, mais les veaux nourris au lait ad libitum doivent également avoir accès à l’eau potable, car le lait ne couvre pas les besoins en eau de l’animal. Lorsque la température ambiante est élevée et que les veaux sont malades, l’accès à l’eau est particulièrement important et doit être assuré à tout moment. De nombreux jeunes veaux n’ont pas accès à l’eau toute la journée, et la question de savoir si les jeunes veaux en bonne santé ont besoin d’un accès libre à l’eau à tout moment, ou à partir d’un âge donné, n’est pas claire et nécessite des études supplémentaires. La consommation d’eau des vaches laitières est largement déterminée par le rendement laitier, et les vaches laitières à haut rendement peuvent boire jusqu’à 100 litres d’eau par jour. La teneur en matière sèche, en protéines brutes et en sel des rations alimentaires, ainsi que la température ambiante, ont des effets considérables sur la consommation d’eau des vaches laitières. La privation d’eau affecte la structure des prises alimentaires de la vache, ainsi que l’augmentation du taux de consommation ultérieure et la prise d’eau compensatoire. Bien que la consommation d’eau ad libitum des vaches laitières puisse dépasser la quantité d’eau nécessaire au maintien de la production, il peut être nécessaire de proposer de l’eau ad libitum pour préserver le bien-être des animaux. Les bovins sont des buveurs par aspiration qui préfèrent s’abreuver à partir de grandes surfaces d’eau ouvertes, et les vaches laitières Holstein peuvent boire à un débit allant jusqu’à 24 l/min. Les recherches sur l’effet de la conception et de l’emplacement des abreuvoirs pour les vaches laitières logées en bâtiment sur leur comportement d’abreuvement et leur consommation d’eau sont limitées. L’accès à une source d’eau au pâturage augmente le temps que les vaches y passent, et l’accès à l’ombre réduit les besoins en eau pendant les périodes de forte chaleur. On manque de connaissances sur l’effet de la densité des abreuvoirs sur la concurrence, le comportement d’abreuvement et la consommation d’eau chez les vaches laitières, qu’elles vivent en bâtiment ou au pâturage. Des études sur l’effet de la longueur et de l’emplacement des abreuvoirs disponibles, ainsi que sur le nombre de vaches pouvant boire dans un même abreuvoir de dimension donnée, sont nécessaires pour évaluer les recommandations actuelles.

Résumé en anglais (original) : The importance of drinking water for production and animal welfare is widely recognized, but surveys and animal welfare assessment schemes suggest that many dairy calves and dairy cows do not have sufficient access. Limit milk-fed calves drink more water than calves fed milk ad libitum, but ad libitum milk-fed calves also require access to drinking water, as milk does not meet the animal’s requirement for water. At hot ambient temperatures and when calves are sick, access to water is especially important and should be provided at all times. Many young calves do not have access to water throughout 24 h, and whether healthy young calves require free access to water at all times, or from which age, is not clear and requires further study. Dairy cow free water intake (FWI) is largely determined by milk yield, and high-yielding dairy cows may drink up 100 L of water per day. Dry matter, crude protein, and salt content of feed, as well as ambient temperature, have considerable effects on dairy cow water intake. Deprivation of water affects meal patterning for the cow, as well as increased subsequent rate of drinking and compensatory water intake. Although dairy cow ad libitum water intake may exceed the water provision necessary to maintain production, offering water for ad libitum intake may be necessary to safe guard animal welfare. Cattle are suction drinkers that prefer to drink from large open water surfaces, and Holstein dairy cows can drink at a rate of up to 24 L/min. Research on the effect of design and placement of water troughs for indoor-housed dairy cows on their drinking behavior and water intake is limited. Access to a water source at pasture increases the time cows spend there, and access to shade reduces water requirements during periods of warm weather. In both indoor and pastured cattle, there is a lack of knowledge about the effect of stocking of water troughs on competition, drinking behavior, and intake in dairy cows. Studies on the effect of available water trough length and placement, and of the number of cows being able to drink from the same trough of a given dimension, are needed to evaluate current recommendations.

Logo du Journal of Dairy Science
Extrait du site du Journal of Dairy Science