Ethique-sociologie-philosophie

Public Views of Dairy Calf Welfare and Dairy Consumption Habits of American Youth and Adults

Par 11 août 2021 septembre 1st, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Rielle K. Perttu, Beth A. Ventura, Aaron K. Rendahl, Marcia I. Endres

Résumé en français (traduction) : Opinions des américains, jeunes et adultes, sur le bien-être des veaux laitiers et habitudes de consommation de produits laitiers

L’objectif principal de cette étude était d’explorer les opinions sur le bien-être des veaux laitiers et les habitudes de consommation de produits laitiers chez les jeunes et les adultes. L’objectif secondaire était d’explorer les opinions sur le bien-être des veaux laitiers et les habitudes de consommation de produits laitiers d’un sous-ensemble de paires parent-enfant. Les participants âgés de 5 à 17 ans (n = 463) et de 18 ans ou plus (n = 1 310) ont répondu à une enquête directe à la foire d’État du Minnesota (St. Paul, MN, États-Unis) à l’été 2018. Un sous-ensemble de ces données était composé de paires parent-enfant (n = 188). L’enquête a été menée à l’aide d’iPads sur Qualtrics et comprenait des questions à choix multiples sur les données démographiques et le bien-être des veaux, une question ouverte sur ” ce dont les veaux laitiers ont besoin pour avoir une bonne vie “, et des questions à choix multiples sur la consommation de produits laitiers et de produits alternatifs non laitiers des participants. L’analyse de contenu a été effectuée pour les réponses à la question ouverte, et des concepts décrivant les opinions sur le bien-être des veaux laitiers ont été identifiés. Le test exact de Fisher et le Kappa de Cohen ont été utilisés pour étudier les relations entre les réponses des paires parent-enfant concernant le bien-être des veaux laitiers. En plus de ces méthodes, le kappa ajusté à la prévalence et au biais (PABAK) a été utilisé pour étudier les relations entre les réponses des paires parent-enfant sur les habitudes de consommation. L’âge médian de tous les jeunes participants était de 11 ans et 61% étaient des filles, 82% étaient des citadins et 63% n’avaient pas d’expérience préalable dans la manipulation d’animaux d’élevage mais 83% avaient visité une ferme dans le passé. La plupart des jeunes participants (94,4 %) ont indiqué qu’ils consommaient des produits laitiers, tandis que 47,1 % consommaient des produits alternatifs non laitiers. La fourchette d’âge médiane de tous les participants adultes était de 45 à 54 ans, 65 % étaient des femmes, 82 % étaient des citadins et 81 % n’avaient pas d’expérience préalable dans la manipulation d’animaux d’élevage, mais 63 % avaient visité une ferme dans le passé. La plupart des participants adultes (94 %) ont indiqué qu’ils consommaient des produits laitiers et 47 % ont indiqué qu’ils consommaient des produits alternatifs non laitiers. En réponse à la question “ce dont les veaux laitiers ont besoin pour avoir une bonne vie”, les jeunes et les adultes se sont le plus souvent concentrés sur les questions liées au fonctionnement biologique (82 et 70 % des jeunes et des adultes ont mentionné ce concept, respectivement), suivi par le mode de vie naturel (44 et 50 %, respectivement), les soins sans cruauté (30 et 20 %, respectivement) et les états affectifs (5 % des jeunes et des adultes). Pour le concept de vie naturelle lié au bien-être animal, les réponses des parents et des enfants étaient légèrement associées (Kappa = 0,19 ; P = 0,01 ; accord global = 61 %). Presque tous les participants ont déclaré consommer des produits laitiers, par conséquent, la concordance est élevée entre les parents et les enfants car dans la plupart des ménages (90%), les parents et les enfants consomment des produits laitiers. Cependant, on a observé que la consommation des enfants était plus faible (75 %, 9/12) lorsque les parents ne consommaient pas de produits laitiers que lorsque les parents en consommaient (95 %, 167/176), ce qui a conduit à un Kappa de 0,20 (P = 0,006, PABAK = 0,81) et à une légère association entre parents et enfants. Les résultats suggèrent que le fonctionnement biologique est très important pour le public et que les opinions des parents et de leurs enfants concernant la vie naturelle des veaux laitiers sont légèrement associées.

Résumé en anglais (original) : The primary objective of this study was to explore views of dairy calf welfare and dairy product consumption habits among youth and adults. The secondary objective was to explore views of dairy calf welfare and dairy product consumption habits among a subset of parent-child pairs. Participants 5–17 years of age (n = 463) and 18 years old or greater (n = 1,310) completed an in-person survey at the Minnesota State Fair (St. Paul, MN, USA) in summer 2018. A subset of these data was comprised of parent-child pairs (n = 188). The survey was administered via Qualtrics using iPads and included multiple-choice questions about demographics and calf welfare, an open-ended question on “what dairy calves need to have a good life,” and multiple-choice questions about participants’ consumption of dairy products and nondairy alternative products. Content analysis was used for responses to the open-ended question, and concepts to describe dairy calf welfare views were identified. Fisher’s exact test and Cohen’s Kappa were used to investigate the relationships between parent-child pair responses about dairy calf welfare. In addition to these methods, prevalence-adjusted and bias-adjusted kappa (PABAK) were used to investigate the relationships between parent-child pair responses about consumption habits. The median age of all youth participants was 11 years and 61% were female, 82% were urban residents, and 63% did not have prior experience handling agricultural animals but 83% had visited a farm in the past. Most youth participants (94.4%) indicated that they consumed dairy products, while 47.1% consumed nondairy alternatives products. Median age range of all adult participants was 45–54 years, 65% were female, 82% urban residents, and 81% did not have prior experience handling agricultural animals but 63% had visited a farm in the past. Most adult participants (94%) indicated that they consumed dairy products and 47% indicated that they consumed nondairy alternative products. In response to “what dairy calves need to have a good life,” youth and adults most commonly focused on issues related to biological functioning (82 and 70% of youth and adults mentioning this concept, respectively), followed by natural living (44 and 50%, respectively), humane care (30 and 20%, respectively), and affective states (5% of both youth and adults). For the natural living concept of animal welfare, parent and child responses were slightly associated (Kappa = 0.19; P = 0.01; overall agreement = 61%). Almost all participants reported consuming dairy products, therefore, the agreement is high between parents and children because in most households (90%), both parents and children consume dairy products. However, child consumption was observed to be lower (75%, 9/12) when parents do not consume dairy than when parents do consume dairy (95%, 167/176), leading to a Kappa of 0.20 (P = 0.006, PABAK = 0.81) and a slight association between parents and children. The results suggest that biological functioning is highly valued by the public and views of parents and their children related to natural living in dairy calves are slightly associated.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science