Conduite d'élevage et relations homme-animalTravail des animaux

Recognizing and Mitigating Canine Stress during Animal Assisted Interventions

Par 27 octobre 2021 décembre 22nd, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Veterinary Sciences

Auteurs : Lisa Townsend, Nancy R. Gee

Résumé en français (traduction) : Reconnaître et atténuer le stress canin pendant les interventions assistées par l’animal

Les interventions assistées par l’animal (IAA) ont proliféré rapidement depuis que les cliniciens et les chercheurs ont remarqué les effets positifs des animaux sur les personnes aux prises avec des problèmes de santé physique et mentale. Le croisement de l’IAA avec le domaine du bien-être animal a évolué de la prise en compte des besoins fondamentaux des animaux, tels que l’absence de douleur, à la reconnaissance du fait que les animaux éprouvent des émotions complexes. Les conceptions actuelles des différents rôles que les animaux de compagnie peuvent jouer en tant que complément aux traitements destinés aux humains mettent l’accent non seulement sur le confort physique et l’autonomie des animaux, mais aussi sur leur bien-être mental et leur plaisir à participer aux activités d’IAA. Cependant, il existe de nombreux obstacles à un suivi efficace des animaux impliqués dans les IAA. Cet article se concentre spécifiquement sur les chiens, en soulignant les facteurs qui peuvent amener les manipulateurs et les thérapeutes à manquer ou à ignorer les signaux de stress canins pendant les interactions homme-animal. Il propose des stratégies pour reconnaître et diminuer la détresse des chiens de manière plus cohérente. Les principaux objectifs de cette revue sont de résumer la vision actuelle du bien-être canin et de mettre en évidence les applications pratiques des principes de bien-être animal dans des contextes réels d’IAA. L’article met en évidence les facteurs contextuels (par exemple, le cadre physique, la demande du patient), les influences humaines (par exemple, le désir d’aider) et les caractéristiques de l’intervention (par exemple, la présence ou l’absence d’un intervenant spécifique au chien) qui peuvent favoriser ou inhiber la capacité des humains à soutenir les chiens de thérapie pendant les activités d’IAA. Des exemples anonymisés de chacun de ces facteurs sont discutés, et des recommandations sont fournies pour atténuer les facteurs qui interfèrent avec la reconnaissance et la prise en compte rapides de la détresse canine.

Résumé en anglais (original) : Animal-assisted Interventions (AAI) proliferated rapidly since clinicians and researchers first noted the positive effects animals have on people struggling with physical and mental health concerns. The intersection of AAI with the field of animal welfare evolved from considering animals’ basic needs, such as freedom from pain, to recognition that animals experience nuanced emotions. Current conceptualizations of the various roles of companion animals as an adjunct to treatments for humans emphasize not only the animals’ physical comfort and autonomy, but also their mental well-being and enjoyment of AAI activities. However, numerous challenges to effective monitoring of animals involved in AAI exist. This article focuses specifically on dogs, highlighting factors that may lead handlers and therapists to miss or ignore canine stress signals during human-animal interactions and offers strategies to recognize and ameliorate dogs’ distress more consistently. The primary goals of this discussion are to summarize the current thinking on canine well-being and to highlight practical applications of animal welfare principles in real-world AAI settings. The paper highlights contextual factors (e.g., physical setting, patient demand), human influences (e.g., desire to help), and intervention characteristics (e.g., presence or absence of a dog-specific advocate) that may promote or inhibit humans’ ability to advocate for therapy dogs during AAI activities. Deidentified examples of each of these factors are discussed, and recommendations are provided to mitigate factors that interfere with timely recognition and amelioration of canine distress.

Logo de Veterinary Sciences
Etrait du site de Veterinary Sciences