Conduite d'élevage et relations homme-animal

Casting the Net Widely for Change in Animal Welfare: The Plight of Birds in Zoos, Ex Situ Conservation, and Conservation Fieldwork

Par 23 décembre 2021 janvier 18th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Article d’opinion scientifique publié dans Animals

Auteur : Gisela Kaplan

Résumé en français (traduction) : Evoluer en matière de bien-être animal : Le sort des oiseaux dans les zoos, la conservation ex situ et le travail de terrain en matière de conservation

Cet article traite des paradoxes de notre relation avec les oiseaux et de leur traitement dans les contextes de captivité et de conservation. Il identifie les défis modernes et nouveaux qui découlent du déclin du nombre d’oiseaux dans le monde. Ces défis ont en partie transformé les zoos en fournisseurs de populations protégées spécifiquement pour les espèces menacées d’extinction. Ils ont également accéléré les projets de travaux sur le terrain, mais en utilisant des outils technologiques avancés et en étant de plus en plus nombreux, ils peuvent, de manière contradictoire, causer de graves dommages aux oiseaux mêmes étudiés à des fins de conservation. En pratique, très peu d’espèces aviaires bénéficient d’une protection notable ou d’une garantie de bientraitance. Cet article traite d’abord des lacunes dans l’identification des comportements aviaires problématiques des oiseaux en captivité. Il rassemble ensuite des cas spécifiques d’études de terrain et d’élevage en captivité à des fins de conservation dans lesquels des atteintes majeures au bien-être sont identifiées. En effet, l’article affirme que le bien-être des oiseaux est désormais une tâche à laquelle il est urgent de s’atteler. Cela n’est pas seulement dû à la diminution du nombre d’oiseaux, mais aussi à l’investissement dans de nouvelles technologies pour les études de terrain qui ont pu introduire des facteurs de stress supplémentaires et mettre en danger la survie des oiseaux. Bien que l’article fasse état d’un nombre important de publications revues par les pairs critiquant les pratiques contraires aux normes modernes de bien-être, elles n’ont, dans l’ensemble, pas conduit à des changements dans certaines pratiques. Certaines solutions sont suggérées, qui pourraient être facilement mises en œuvre et qui, à ma connaissance, n’ont jamais été envisagées auparavant dans le cadre d’un modèle de bien-être.

Résumé en anglais (original) : This paper discusses paradoxes in our relationship to and treatment of birds in captive and conservation contexts. The paper identifies modern and new challenges that arise from declining bird numbers worldwide. Such challenges have partly changed zoos into providers of insurance populations specifically for species at risk of extinction. They have also accelerated fieldwork projects, but by using advanced technological tools and in increasing numbers, contradictorily, they may cause serious harm to the very birds studied for conservation purposes. In practice, very few avian species have any notable protection or guarantee of good treatment. The paper first deals with shortcomings of identifying problematic avian behavior in captive birds. It then brings together specific cases of field studies and captive breeding for conservation in which major welfare deficits are identified. Indeed, the paper argues that avian welfare is now an urgent task. This is not just because of declining bird numbers but because of investment in new technologies in field studies that may have introduced additional stressors and put at risk bird survival. While the paper documents a substantial number of peer-reviewed papers criticizing practices counter to modern welfare standards, they have by and large not led to changes in some practices. Some solutions are suggested that could be readily implemented and, to my knowledge, have never been considered under a welfare model before.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals