Ethique-sociologie-philosophieInitiatives en faveur du BEA

Monitoring consumer attitudes to welfare is crucial

Par 6 février 2022 février 14th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Article publié sur le site de l’Agriculture and Horticulture Development Board (AHDB) (UK)

Auteur : Susie Stannard

Extrait en français (traduction) : Il est essentiel de tenir compte de l’attitude des consommateurs à l’égard du bien-être animal
Une étude récente d’AHDB/Blue Marble a montré que le traitement respectueux des animaux d’élevage a rejoint l’environnement, l’augmentation des coûts de l’énergie, le Covid-19 et l’état du NHS en tête des préoccupations sociétales, 40 % des personnes se disant très préoccupées par cette question, soit une augmentation de 4 % par rapport à l’année dernière. Ces résultats sont corroborés par les données de l’IGD [Institute of Grocery Distribution] qui indiquent que 86 % des personnes interrogées estiment que le bien-être des animaux est important pour elles.
Importance dans la pratique ?
La grande majorité (79% selon YouGov août 2020) des consommateurs britanniques pensent que, de manière générale, le Royaume-Uni a des normes élevées en matière de bien-être animal […}. Un des problèmes récurrents est que, bien que les consommateurs veuillent être rassurés, ils ne veulent pas nécessairement payer pour cela en achetant un produit à plus haut niveau de bien-être. Ceci est démontré par l’adoption relativement faible de la viande de porc de qualité supérieure, avec seulement 12 % (92 000 tonnes) de la viande de porc totale vendue ayant une mention d’élevage en plein air (95 % d’élevage en plein air). Le prix moyen plus élevé est un facteur déterminant, les consommateurs payant 9,27 £/kg pour un produit avec une mention d’élevage en plein air, contre 5,67 £/kg pour un produit standard.
Une fois à l’étalage, le bien-être devient encore moins important comme facteur d’achat, les consommateurs recherchant le prix, l’apparence et un produit polyvalent qui s’adapte avant tout à la planification de leurs repas. Cela s’explique principalement par le fait que les consommateurs pensent que les produits britanniques répondent à des normes élevées en matière de bien-être et qu’ils font confiance au secteur agricole et à leur détaillant […].
Des idées fausses ?
Les consommateurs sont souvent mal informés par les groupes de pression sur les normes de production britanniques. […] Il y a donc un rôle important à jouer dans la lutte contre les contre-vérités et la désinformation diffusées par d’autres parties. […]Certains signes indiquent que, lorsqu’ils y sont invités, les consommateurs ont des préoccupations plus spécifiques en matière de santé et de bien-être des animaux que par le passé, soulignant une plus grande inquiétude lorsqu’ils y sont invités dans un certain nombre de domaines (Source : AHDB/Blue Marble Trust research Aug 2021). La sensibilisation accrue à des problèmes de santé spécifiques tels que les mammites ou les boiteries démontre que les préoccupations des consommateurs en matière de bien-être animal vont au-delà du système de production ou de l’accès aux pâturages et qu’elles doivent être abordées de manière globale en tenant compte des résultats en matière de bien-être.

Extrait en anglais (original)  : A recent AHDB/Blue Marble study showed that the humane treatment of farm animals has joined the environment, rising energy costs, Covid-19 and the state of the NHS as the topmost tier of societal concerns with 40% expressing they are very concerned – up 4%pts since last year. This is supported by IGD [Institute of Grocery Distribution] data that suggests 86% of people believe welfare of animals is important to them.
Importance in practise?
The large majority (79% according to YouGov Aug 2020) of British consumers believe that generally, the UK has high welfare standards […}. A perennial issue is that although consumers would like to feel reassured, they do not necessarily want to pay for that by purchasing a higher welfare product. This is demonstrated by the comparatively low uptake of premium tier pork, with just 12% (92,000 tonnes) of the total pig meat sold having an outdoor claim (95% Outdoor Bred (ODB). Higher average price is a huge driver with consumers paying £9.27/kg for a product with an outdoor claim compared to £5.67/kg for standard.
Once at fixture, welfare becomes even less important as a purchase driver with consumers looking for price, appearance and a versatile product that fits in with their meal planning foremost. This is primarily because consumers believe British produce is of a high welfare standard and they trust the farming industry and their retailer […].
Misconceptions?
Frequently consumers have been misinformed by pressure groups about British production standards. […]There is an important role to play, therefore, in tackling untruths and misinformation spread by other parties.  […]There are signs that, when prompted, consumers have more specific concerns around animal health and welfare than in the past, highlighting greater concern when prompted over a number of areas (Source: AHDB/Blue Marble Trust research Aug 2021). The deepening awareness about specific health issues such as mastitis or lameness demonstrate that consumer concerns about animal welfare go deeper than system of production or access to pasture and need addressing holistically looking at welfare outcomes.

Logo de l'AHDB
Extrait du site de l’AHDB