Cognition-émotions

Personality traits associate with behavioral problems in pet dogs

Par 23 février 2022 mars 28th, 2022 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Translational Psychiatry

Auteurs : Milla Salonen, Salla Mikkola, Emma Hakanen, Sini Sulkama, Jenni Puurunen, Hannes Lohi

Résumé en français (traduction) : Des traits de personnalité sont associés à des problèmes de comportement chez les chiens de compagnie
Les traits de personnalité, en particulier le neuroticisme, permettent de prédire fortement la psychopathologie. Le chien domestique (Canis lupus familiaris Linnaeus, 1758) est utilisé comme modèle naturel de troubles psychiatriques, mais la similitude entre la personnalité du chien et celle de l’homme et l’association entre la personnalité du chien et les traits comportementaux indésirables, tels que la peur, l’agressivité et l’impulsivité/inattention, restent inconnues. Dans cette étude, nous avons utilisé la modélisation d’équations structurelles (MES) avec des données d’enquête portant sur 11 360 chiens pour examiner les associations et les corrélations entre sept traits de personnalité et dix traits de comportement indésirables. Les traits de personnalité comprenaient l’insécurité, l’énergie, la concentration sur l’entraînement, l’agressivité/la dominance, la sociabilité avec les humains, la sociabilité avec les chiens et la persévérance. Les traits comportementaux indésirables comprenaient la peur, la sensibilité au bruit, la peur des surfaces et des hauteurs, l’anxiété de séparation, les aboiements, les attaques dirigées vers des étrangers, les attaques dirigées vers le propriétaire, les attaques dirigées vers les chiens, l’hyperactivité/impulsivité et l’inattention. Nous avons d’abord ajusté des modèles factoriels confirmatoires pour les traits comportementaux indésirables et le meilleur modèle a regroupé les comportements indésirables en quatre traits latents : comportement lié à la peur, peur-agression, agression et impulsivité/inattention et nous avons utilisé cette structure dans le modèle MES suivant. En particulier, l’insécurité, qui ressemble au trait de neuroticisme humain, était fortement associée aux comportements indésirables, ce qui va de pair avec l’association entre le neuroticisme et la psychopathologie. De même, la concentration sur l’entraînement, qui ressemble au caractère consciencieux, était liée négativement à l’impulsivité/inattention, et l’agressivité/dominance était associée aux comportements agressifs, ce qui ressemble aux associations du caractère consciencieux et de l’agréabilité avec le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité et la psychopathologie liée à l’agression, respectivement. Ces résultats indiquent que les traits de personnalité du chien ressemblent à ceux de l’homme, ce qui suggère que leurs bases neurologiques et génétiques peuvent également être similaires et font du chien un modèle animal approprié pour le comportement humain et les troubles psychiatriques.

Résumé en anglais (original) : Personality traits, especially neuroticism, strongly predict psychopathology. The domestic dog (Canis lupus familiaris Linnaeus, 1758) is used as a natural model for psychiatric disorders, but the similarity between dog and human personality and the association between dog personality and unwanted behavioral traits, such as fearfulness, aggressiveness, and impulsivity/inattention, remain unknown. This study utilized structural equation modeling (SEM) with survey data of 11,360 dogs to examine the associations and correlations between seven personality and ten unwanted behavioral traits. Personality traits included insecurity, energy, training focus, aggressiveness/dominance, human sociability, dog sociability, and perseverance. Unwanted behavioral traits included fearfulness, noise sensitivity, fear of surfaces/heights, separation anxiety, barking, stranger-directed aggression, owner-directed aggression, dog-directed aggression, hyperactivity/impulsivity, and inattention. We first fitted confirmatory factor models for the unwanted behavioral traits and the best model grouped unwanted behaviors into four latent traits: fear-related behavior, fear-aggression, aggression, and impulsivity/inattention and used this structure in the subsequent SEM model. Especially, insecurity, which resembles the human neuroticism trait, was strongly associated with unwanted behavior, paralleling the association between neuroticism and psychopathology. Similarly, training focus, resembling conscientiousness, was negatively related to impulsivity/inattention, and aggressiveness/dominance was associated with aggressive behaviors, resembling associations of conscientiousness and agreeableness with attention deficit hyperactivity disorder and aggression-related psychopathology, respectively. These results indicate that dog personality traits resemble human personality traits, suggesting that their neurological and genetic basis may also be similar and making the dog a suitable animal model for human behavior and psychiatric disorders.

Article ayant donné lieu à une actualité dans Science le 17 mars 2022 : Your dog might be anxious for the same reasons you are

Extrait du site de Translational Psychiatry