Logement et Enrichissement

Freedom to Move: Free Lactation Pens Improve Sow Welfare

Par 9 juillet 2022 août 2nd, 2022 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Orla Kinane, Fidelma Butler, Keelin O’Driscoll

Résumé en français (traduction) : Liberté de mouvement : les cases de maternité en liberté améliorent le bien-être des truies

Les caisses de mise-bas posent un problème majeur de bien-être animal. Cette étude a examiné les effets du confinement temporaire lors de la mise-bas sur le bien-être des truies et visait à déterminer si ce type de système pouvait améliorer le bien-être des truies grâce à une plus grande liberté de mouvement. Les truies ont été logées dans l’un des deux systèmes d’hébergement de mise-bas : des cases de mise-bas conventionnelles (Témoin) ou des enclos où les truies en lactation étaient libres (Libre). Les truies du groupe témoin ont été confinées de la mise-bas au sevrage, soit une période de cinq semaines. Les truies du traitement libre ont été temporairement confinées de la veille de la mise-bas (environ 24 heures) jusqu’au quatrième jour post-partum, après quoi la cage a été ouverte et elles ont bénéficié d’une plus grande liberté de mouvement. Les mesures physiques des truies (poids, épaisseur du gras dorsal, évaluation des pieds, évaluation de la locomotion et présence de larmes brunes) ont été mesurées à l’entrée dans le bâtiment de mise-bas et au sevrage. La concentration de cortisol salivaire a été mesurée tout au long de la lactation. La durée de la mise-bas et la posture de la truie (jours 1, 3, 7 et 34 après l’entrée) ont été enregistrées. Entre l’entrée et le sevrage, les notes de locomotion ont augmenté de manière significative pour les truies du groupe témoin par rapport à celles du groupe libre (p < 0,01). On a observé que les truies du groupe libre utilisaient toutes les orientations dans l’enclos, ce qui montre que lorsqu’elles disposent de plus d’espace, elles choisissent de l’utiliser. La zone de larmes brune sous l’œil gauche était moins importante chez les truies libres au sevrage (p = 0,05), ce qui indique une réduction du stress. Cependant, la concentration de cortisol salivaire était plus élevée chez les truies libres en général ; le cortisol est affecté par des stimuli positifs et négatifs, et cela peut donc être dû à des facteurs autres que le stress, tels que des niveaux plus élevés d’activité et de stimulation mentale. Ces résultats suggèrent que les parcs de lactation libre peuvent être bénéfiques pour le bien-être des truies ; une plus grande liberté de mouvement tout au long de la lactation peut améliorer la santé locomotrice des truies, et comme le suggèrent les meilleures notes de larmes brunes, les niveaux de stress des truies peuvent être réduits dans ce type de système par rapport aux caisses de mise bas conventionnelles.

Résumé en anglais (original) : Farrowing crates present a major animal welfare problem. This study investigated the effects of temporary confinement at farrowing on sow welfare and aimed to determine whether this type of system could improve sow welfare through increased freedom of movement. Sows were housed in one of two farrowing accommodation treatments: conventional farrowing crates (Control) or free lactation pens (Free). Sows in the Control treatment were confined from entry to weaning, a period of five weeks. Sows in the Free treatment were temporarily confined from before farrowing (approximately 24 h) until day 4 post-partum, after which time the crate was opened, and they had increased freedom of movement. Sow physical measures (weight, back-fat thickness, hoof score, locomotion score and tear stain score) were measured at entry to farrowing accommodation and at weaning. Salivary cortisol concentration was measured throughout lactation. Farrowing duration and sow posture (Days 1, 3, 7 and 34 after entry) were recorded. Between entry and weaning, locomotion scores significantly increased for sows housed in the Control treatment compared with those housed in Free lactation pens (p < 0.01). Sows in the Free treatment were observed to use all orientations in the pen, showing that when more space is made available to them, they will choose to utilise the space. Tear staining under the left eye was found to be less in Free sows at weaning (p = 0.05), indicating reduced stress. However, salivary cortisol concentration was higher in Free sows overall; cortisol is affected by both positive and negative stimuli, and so, this may be due to factors other than stress, such as higher levels of activity and mental stimulation. These results suggest that free lactation pens can benefit sow welfare; increased freedom of movement throughout lactation can improve sow locomotory health, and as suggested by improved tear stain scores, sow stress levels may be reduced in this type of system compared with conventional farrowing crates.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals