Transport, Abattage, Ramassage

Review of climate control and space allowance during transport of pigs

Par 19 février 2020 mars 25th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : rapport publié par l’European Reference Centre for Animal Welfare (EURCAW) Pigs

Auteurs : Bracke, M.B.M., Herskin, M.S., Marahrens, M., Gerritzen, M.A., Spoolder, H.A.M

Résumé en français (traduction) : Ce rapport vise à aider les inspecteurs des États membres de l’UE à comprendre la recherche scientifique liée au bien-être des porcs en ce qui concerne le contrôle thermique et l’espace disponible pendant le transport, notamment en relation avec le règlement CE 1/2005 du Conseil relatif à la protection des animaux pendant le transport et les opérations connexes.

Les concepts de confort thermique et de zone thermoneutre sont décrits en relation avec le transport des porcs et les variables pertinentes telles que la ventilation, l’humidité, le poids corporel, la race, la litière, le (manque de) nourriture et d’eau, la durée du transport, la qualité de l’air et l’espace disponible sont discutés.

Le règlement (CE) n° 1/2005 du Conseil précise qu’au cours des voyages de plus de 8 heures, la température ambiante à l’intérieur du véhicule doit être maintenue entre 5 °C et 30 °C, pour tous les animaux, avec une tolérance de +/- 5 °C (annexe I, chapitre VI, article 3.1).

Afin d’évaluer le confort thermique, les inspecteurs doivent notamment tenir compte de la température ambiante (tant à l’extérieur qu’à l’intérieur du véhicule) et de l’humidité relative (HR) en tant qu’indicateurs du bien-être des porcs fondés sur l’environnement. Les zones indicatives de confort thermique des porcs en fonction du poids corporel sont les suivantes : Porcs de 10 à 30 kg : 14-32°C si l’humidité relative est inférieure à 80 % et 14-29°C si l’humidité relative est supérieure à 80 % ; Porcs de plus de 30 kg : 10-25°C (30°C avec ventilation mécanique et brumisateurs) (SCAHAW, 2002). Pour les truies et les verrats adultes (porcs >160 kg), aucune plage de température (validée) n’est disponible, mais ces animaux semblent être plus sujets au stress thermique que les petits porcs, et ont donc probablement besoin de températures maximales autorisées beaucoup plus basses (peut-être même aussi basses que 15-20 °C). En tant qu’indicateurs de stress thermique basés sur les animaux, les inspecteurs doivent rechercher des signes d’halètement (respiration très fréquente, bouche ouverte), de pompage (respiration abdominale intense) et de position assise en chien (partie arrière vers le bas, partie avant vers le haut). Parmi les indicateurs de stress dû au froid, on trouve les frissons et les pelotonnements. Dans les cas extrêmes de stress thermique, les animaux peuvent être épuisés/fatigués (incapables de se lever) ou même morts à l’arrivée (MàA).

En ce qui concerne l’espace disponible, les inspecteurs doivent être conscients que les porcs ont des besoins différents en matière d’espace en fonction du comportement adopté (debout, couché, en train de se battre, d’accéder à l’eau) et de la température ambiante : à des températures ambiantes élevées, ils devront se coucher latéralement (sur le côté) sans toucher les autres porcs afin de se refroidir.

Le règlement CE 1/2005 du Conseil précise également que tous les porcs doivent au moins pouvoir se coucher et se lever dans leur position naturelle, et la densité de chargement pour les porcs d’environ 100 kg ne doit pas dépasser 235 kg/m2, tandis qu’un espace relativement plus important (jusqu’à 20 % de plus) peut être nécessaire en fonction de la race, de la taille, de la condition physique des porcs, des conditions météorologiques et de la durée du trajet (annexe I, chapitre VII D).

Afin d’évaluer l’espace disponible, les inspecteurs doivent notamment calculer ou estimer la surface par animal (en fonction de la taille/du poids des animaux), examiner l’espace libre au sol (en fonction de l’environnement) et la position assise en chien. Le surpeuplement est un facteur de risque important de surchauffe, de sorte que les indicateurs de stress thermique mentionnés précédemment (halètement, épuisement, MàA) peuvent également indiquer un surpeuplement.

Ce rapport donne également des exemples de bonnes pratiques et se termine par des considérations relatives à la mise en œuvre du règlement CE 1/2005 du Conseil, notamment en ce qui concerne le confort thermique par temps chaud et l’espace disponible pour les porcelets sevrés et les truies. EURCAW suggère de résoudre ces problèmes persistants en faisant un meilleur usage des données disponibles (par exemple, les relevés de température, la durée du voyage, les interruptions d’approvisionnement et les densités de chargement des véhicules enregistrant le poids des essieux) et/ou en envisageant l’utilisation de systèmes de surveillance supplémentaires tels que des caméras et d’autres capteurs à l’intérieur du véhicule.

Article ayant fait l’objet d’une actualité sur le site EURCAW Pigs    

Extrait du site EURCAW Pigs