Conduite d'élevage et relations homme-animalEvaluation du BEA et Etiquetage

EEG based assessment of stress in horses: a pilot study

Par 12 mai 2020 septembre 27th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans PeerJ

Auteurs : de Camp NV, Ladwig-Wiegard M, Geitner CIE, Bergeler J, Thöne-Reineke C.

Résumé en français (traduction) : Comme on l’a supposé il y a plus de 20 ans, les données issues des mesures d’électroencéphalographie (EEG) peuvent être utilisées pour distinguer les états comportementaux associés au bien-être des animaux. Dans la présente étude, nous avons trouvé un degré élevé de corrélation entre l’indice de modulation des changements d’amplitude liés à la phase de l’EEG des chevaux (n = 6 mesures avec trois chevaux différents, jument et hongre) et leur expression faciale, mesurée par l’utilisation de l’échelle de grimace des chevaux. En outre, le modèle de couplage phase amplitude (PAC) était significativement différent entre une condition de repos et une condition de stress chez les chevaux. Cette étude pilote ouvre la voie à une éventuelle utilisation du PAC dérivé de l’EEG comme outil objectif pour l’évaluation du bien-être animal. Au-delà, la méthode pourrait être utile pour évaluer les aspects de bien-être dans le cadre clinique pour les patients humains, comme par exemple dans l’unité de soins intensifs néonatals.

Résumé en anglais (original) : As has been hypothesized more than 20 years ago, data derived from Electroencephalography (EEG) measurements can be used to distinguish between behavioral states associated with animal welfare. In our current study we found a high degree of correlation between the modulation index of phase related amplitude changes in the EEG of horses (n = 6 measurements with three different horses, mare and gelding) and their facial expression, measured by the use of the horse grimace scale. Furthermore, the pattern of phase amplitude coupling (PAC) was significantly different between a rest condition and a stress condition in horses. This pilot study paves the way for a possible use of EEG derived PAC as an objective tool for the assessment of animal welfare. Beyond that, the method might be useful to assess welfare aspects in the clinical setting for human patients, as for example in the neonatal intensive care unit.

Extrait du site de PeerJ