Prise en charge de la douleur

Intact Tails as a Welfare Indicator in Finishing Pigs? Scoring of Tail Lesions and Defining Intact Tails in Undocked Pigs at the Abattoir

Par 16 juillet 2020 juillet 28th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Frontiers in Veterinary Science

Auteurs : Anna Valros, Elina Välimäki, Heli Nordgren, Johannes Vugts, Emma Fàbrega, Mari Heinonen

Résumé en français (traduction) : Les lésions par morsure de la queue sont une mesure potentielle du bien-être des animaux à la ferme, car un large éventail de facteurs de stress augmente le risque d’apparition de cas de morsure de la queue. En outre, les morsures de queue constituent un défi majeur, car les lésions qui en résultent diminuent le bien-être et la santé des animaux, ainsi que l’efficacité de la production et la qualité des carcasses. L’objectif de cette étude était de proposer un système de notation de la queue à utiliser dans les abattoirs traitant des porcs non sevrés, et de relier les scores de lésions de la queue aux données d’inspection de la viande. Un autre objectif était de suggérer une définition de ce qu’est une queue suffisamment intacte. Pour valider le système de notation proposé, nous avons évalué les queues avant et après l’échaudage et comparé les résultats aux examens pathologiques. Au total, 14 433 queues ont été notées, et 117 queues ont été collectées pour l’examen pathologique. Après échaudage, 49,2 % des queues ont été notées comme étant totalement intactes. Parmi les queues présentant des lésions, 2,5 % ont été classées comme présentant des blessures aiguës majeures (>2 cm), tandis que 11,6 % présentaient des blessures aiguës mineures (<2 cm), et 36,7 % avaient des lésions cicatrisées. Les queues intactes avaient en moyenne une longueur de 31,5 cm (écart-type 2,5 cm). Les lésions notées à la chaîne d’abattage concordaient bien avec l’évaluation pathologique. Les lésions de la queue étaient associées à plusieurs résultats d’inspection de la viande : les queues présentant des lésions plus graves et de plus petite longueur augmentaient le risque de trouver des anomalies lors de l’inspection de la viande à un degré plus élevé. Une méthode détaillée de notation des lésions permet d’identifier les carcasses qui risquent d’être saisies et constitue une méthode potentielle pour l’estimation du bien-être à la ferme. Nous suggérons qu’un système de notation des lésions de la queue chez les porcs non sevrés utilise une combinaison de notation de la lésion et de mesure de la longueur de la queue. Comme les marques de morsure ou les contusions sur une queue par ailleurs intacte ne sont pas un problème d’hygiène de la viande, nous suggérons que la définition d’une queue suffisamment intacte pourrait permettre d’inclure les queues présentant ces légères modifications. Les résultats de l’inspection de la viande dans les carcasses dont la queue était cicatrisée, mais sans aucune lésion fraîche, et avec plus de 75% de la longueur moyenne restante, étaient assez similaires à ceux d’une queue totalement intacte. Sur la base de ces résultats, nous suggérons qu’une queue de cette longueur, et sans lésions fraîches visibles, pourrait également être considérée comme suffisamment intacte.

Résumé en anglais (original) : Tail biting lesions are a potential measure of on-farm animal welfare, as a large range of stressors increase the risk for tail biting outbreaks. Further, tail biting is a major challenge, as lesions due to tail biting decrease animal welfare and health, as well as production efficiency and carcass quality. The aim of this study was to suggest a tail scoring system for use at slaughterhouses processing undocked pigs, and to link tail lesion scores to meat inspection data. A further aim was to suggest a definition for an intact enough tail. To validate the suggested scoring system we assessed tails before and after scalding and compared results to pathological examinations. In total, 14,433 tails were scored, and 117 tails were collected for pathological examination. After scalding, 49.2% of all tails were scored as fully intact. Of tails with lesions 2.5% were scored as having major acute wounds (>2 cm), while 11.6% had minor acute wounds (<2 cm), and 36.7% healed lesions. Intact tails were on average 31.5 cm (SD 2.5 cm) long. Lesion scored at the slaughter-line agreed well with the pathological assessment. Tail lesions were associated with several meat inspection findings: tails with more severe lesions and of shorter length increased the risk for meat inspection findings to a higher degree. A detailed lesion scoring method helps to identify carcasses at risk for condemnations, as well as being a potential method for on-farm welfare estimation. We suggest that a system for scoring tail lesions in undocked pigs should utilize a combination of scoring of the lesion and measuring the tail length. As bite marks or bruises on an otherwise intact tail were not a concern for meat hygiene, we suggest the definition of an intact enough tail could allow the inclusion of tails with these mild changes. Meat inspection findings in carcasses with tails scored as healed, but with no fresh lesions, and with more than 75% of the average intact length remaining were rather similar to those of fully intact tails. Based on these findings we suggest that a tail of this length, and with no visible fresh lesions could also be considered intact enough.

Logo de Frontiers in Veterinary Science
Extrait du site de Frontiers in Veterinary Science