Conduite d'élevage et relations homme-animal

Time-Budget of Horses Reared for Meat Production: Influence of Stocking Density on Behavioural Activities and Subsequent Welfare

Par 1 août 2020 septembre 27th, 2020 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animals

Auteurs : Federica Raspa, Martina Tarantola, Domenico Bergero,  Joana Nery Alice Visconti, Chiara Maria Mastrazzo, Damiano Cavallini, Ermenegildo Valvassori, Emanuela Valle

Résumé en français (traduction) : Les chevaux élevés pour la production de viande peuvent être gardés dans des élevages intensifs où ils sont logés dans des enclos collectifs à forte densité de population. La présente étude vise à évaluer si les comportements exprimés sont en corrélation avec la densité d’élevage, et à comparer leur budget-temps avec celui des chevaux vivant à l’état sauvage. Un éthogramme de 13 activités comportementales s’excluant mutuellement a été élaboré. Les observations comportementales ont été effectuées sur une période de 72 heures dans des enclos collectifs sélectionnés sur la base de la densité de peuplement et de l’homogénéité de la race, de l’âge, de la hauteur au garrot et du temps écoulé depuis l’arrivée dans l’élevage. Un échantillonnage par scan (n = 96 scans / cheval / jour) a été utilisé sur 22 chevaux. La fréquence moyenne (%) ± l’écart-type (±SD) de chaque activité comportementale a été calculée pour obtenir le budget-temps. Les associations entre le budget-temps et la densité d’élevage ont été évaluées à l’aide d’une analyse bivariée. Les relations ont été analysées par le coefficient de corrélation de Pearson (r). Nos résultats montrent que la locomotion, le jeu et l’auto-entretien sont en corrélation positive avec une réduction de la densité de peuplement, ce qui indique la possibilité d’utiliser ces comportements comme indicateurs de bien-être positifs pour les jeunes chevaux élevés en groupe en enclos. Les données ont également révélé un budget-temps inhabituel, où la principale activité comportementale exprimée était la station debout (30,56% ± 6,56%), suivie de l’alimentation (30,55% ± 3,59%), de la position couchée (27,33% ± 2,05%) et de la locomotion (4,07% ± 1,06%).

Résumé en anglais (original) : Horses reared for meat production can be kept in intensive breeding farms where they are housed in group pens at high stocking densities. The present study aimed to evaluate whether the expressed behaviours correlated with stocking density, and to compare their time-budget with that of wild-living horses. An ethogram of 13 mutually exclusive behavioural activities was developed. Behavioural observations were performed over a 72 h period on group pens selected on the basis of stocking density and the homogeneity of breed, age, height at the withers, and time since arriving at the farm. Scan sampling (n = 96 scans/horse/day) was used on 22 horses. The mean frequency (%) ± standard deviation (±SD) for each behavioural activity was calculated to obtain the time-budget. The associations between time-budget and stocking density were evaluated using a bivariate analysis. The relationships were analysed by Pearson’s correlation coefficient (r). Our results show that locomotion, playing, and self-grooming positively correlated with a reduction in stocking density, indicating the potential to use these behaviours as positive welfare indicators for young horses kept in group pens. The data also revealed an unusual time-budget, where the main behavioural activity expressed was standing (30.56% ± 6.56%), followed by feeding (30.55% ± 3.59%), lying (27.33% ± 2.05%), and locomotion (4.07% ± 1.06%).

Extrait du site d’Animals