Ethique-sociologie-philosophie

Présentation de la problématique du bien-être animal

Par 30 avril 2021 mai 26th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article disponible en ligne avant publication dans le Bulletin de l’Académie vétérinaire de France

Auteur : Pierre Mormède

Extrait : Les relations des humains aux autres animaux est un thème récurrent qui a pris une importance croissante depuis quelques années dans le débat public. Que ce soit dans le contexte de l’élevage de production vivrière, de l’utilisation des animaux pour la recherche biologique et médicale, des animaux de compagnie, de la faune sauvage captive ou en liberté, notre rapport aux animaux est l’objet d’une attention renouvelée qui débouche souvent sur des remises en question de pratiques telles que l’enfermement des animaux sauvages dans les cirques et zoos, les conditions de l’élevage de production, les conditions de vie des animaux familiers, certaines pratiques de chasse de la faune sauvage. Ces interrogations se nourrissent des réflexions philosophiques qui questionnent le statut des humains dans le règne animal et les rapports moraux et juridiques entre les humains et les autres animaux (Jeangène Vilmer, 2018). Elles tiennent compte également de la progression des connaissances scientifiques sur les capacités psychiques des animaux (Le Neindre et al. 2009 ; 2017). La question du bien-être a cristallisé les démarches visant à fournir aux animaux des conditions de vie qui respectent leurs besoins éthologiques. Cette question est à la croisée de nombreuses influences parfois contradictoires, philosophiques et morales, scientifiques, technologiques, réglementaires et sociétales (Mormede et al. 2018). Les bases de cette réflexion ont été jetées il y a plus d’un demi-siècle (Hediger, 1950 ; 1955, pour les animaux sauvages en captivité ; Russell et Burch, 1959, pour l’utilisation des animaux en expérimentation ; Rapport Brambell (HMSO, 1965), pour les animaux de rente), mais le réel intérêt des citoyens pour cette question est beaucoup plus récent (Commission européenne, 2016). Le bien-être des animaux a été progressivement pris en compte par les professionnels de l’élevage, du secteur agroalimentaire et de la distribution (BBFAW, 2019). C’est aujourd’hui un enjeu majeur pour l’évolution de l’élevage et il prend une place importante dans tous les plans de développement des filières animales, en écho à la stratégie des pouvoirs publics « Le bien-être animal au cœur d’une activité durable » (https://agr iculture.gouv.fr/2016-2020-une-strategie-globale-pour-le-bien-etre-des-animaux-en-france). L’un des accomplissements importants en a été la mise en place en 2017 du Centre national de référence pour le bien-être animal (www.cnr-bea.fr). Plus récemment encore, la question du bien-être des animaux s’impose dans l’agenda politique. Du fait de leur formation et de leur place sur le terrain, les vétérinaires doivent être au cœur de cette relation humains-animaux, comme « experts garants du bien-être animal » (Ordre national des vétérinaires, 2015).

Logo de l'Académie Vétérinaire de France
Extrait du site de l’Académie vétérinaire de France