Santé animale

Swine Inflammation and Necrosis Syndrome (SINS)

Par 3 juin 2021 juillet 20th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Revue scientifique publiée dans Animals

Auteurs :Gerald Reiner, Josef Kuehling, Frederik Loewenstein, Mirjam Lechner, Sabrina Becker

Résumé en français : Syndrome d’inflammation et de nécrose du porc (SINS)

La morsure de la queue est un comportement courant et indésirable chez les porcs et une source majeure de réduction significative du bien-être. Cependant, se concentrer sur les morsures ne considère qu’une partie de la solution, car les lésions de la queue peuvent être trouvées avec une prévalence élevée sans aucune agression de la part des autres porcs. Les lésions ne se limitent pas à la queue mais peuvent également se trouver dans les oreilles, les talons, les soles, les couronnes des onglons, les trayons, le nombril, la vulve et la face. L’amélioration de l’environnement ne suffit souvent pas à résoudre le problème. Cette revue traite d’un nouveau syndrome d’inflammation et de nécrose chez le porc (SINS). Elle montre les signes cliniques et les fréquences d’apparition dans les différents groupes d’âge. Elle compile les preuves scientifiques issues d’études cliniques et histopathologiques sur des porcelets nouveau-nés qui plaident en faveur d’une étiologie endogène primaire de la maladie. En rassemblant les résultats d’un vaste ensemble de recherches, les mécanismes possibles conduisant à la maladie sont identifiés et ensuite discutés. Cette partie se concentre en particulier sur les motifs moléculaires associés aux microbes dans la circulation et leur rôle dans l’activation des mécanismes de défense et de l’inflammation. Enfin, les méthodes sont identifiées pour améliorer le problème en optimisant l’élevage et en sélectionnant un stock de reproduction approprié.

Résumé en anglais : Tail biting is a prevalent and undesirable behaviour in pigs and a major source of significant reduction in well-being. However, focusing on biting considers only one part of the solution, because tail damage can be found with a high prevalence without any action by other pigs. The lesions are not limited to the tail but can also be found in the ears, heels, soles, claw coronary bands, teats, navel, vulva, and face. Environmental improvement alone often fails to overcome the problem. This review addresses a new inflammation and necrosis syndrome in swine (SINS). It shows the clinical signs and the frequencies of occurrence in different age groups. It compiles scientific evidence from clinical and histopathological studies in newborn piglets that argue for a primary endogenous aetiology of the disease. Bringing together the findings of a broad body of research, the possible mechanisms leading to the disease are identified and then discussed. This part will especially focus on microbe-associated molecular patterns in the circulation and their role in activating defence mechanisms and inflammation. Finally, the methods are identified to ameliorate the problem by optimizing husbandry and selecting a suitable breeding stock.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals