Conduite d'élevage et relations homme-animalPrise en charge de la douleur

Welfare Aspects of Raising Entire Male Pigs and Immunocastrates

Par 17 novembre 2020 janvier 5th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : article scientifique publié dans Animals 

Auteurs : Eberhard von Borell, Michel Bonneau, Mirjam Holinger, Armelle Prunier, Volker Stefanski, Susanne Zöls,  Ulrike Weiler

Résumé en français (traduction) : Aspects sociaux de l’élevage de porcs mâles entiers et immunocastrés

Pendant longtemps, les scientifiques ont supposé que les nouveau-nés avaient un sens de la douleur très limité (voire inexistant). Cependant, cette hypothèse est fausse et a conduit à un « début de sortie » de la castration chirurgicale des porcelets. Certaines des alternatives actuellement discutées ou déjà mises en œuvre, telles que l’anesthésie générale ou locale pendant la castration chirurgicale, soulèvent des préoccupations supplémentaires en matière de bien-être ainsi que des problèmes juridiques et/ou sont difficilement applicables. La « norme d’excellence » privilégiée à long terme, favorable au bien-être, consiste à élever des porcs mâles entiers (ME). Toutefois, cela peut également poser certains problèmes de bien-être dans les conditions actuelles d’élevage et de gestion conventionnelles. Les types de comportement spécifiques affichés par les ME tels que les comportements de monte et d’agression mais aussi d’exploration accrue, qui sont partiellement liés à la maturation sexuelle, augmentent le risque de blessures. L’état actuel des connaissances (littérature scientifique et expériences des agriculteurs) sur le logement des ME suggère que l’enrichissement de l’environnement, l’espace, la stabilité du groupe, la configuration sociale, l’alimentation (régime alimentaire et espace de nourrissage), la santé et le contrôle du climat sont des facteurs critiques à prendre en compte pour les futurs systèmes de logement. Du point de vue du bien-être animal, une variante intermédiaire à privilégier pour réduire les comportements problématiques pourrait consister à abattre les ME avant la puberté ou à immuniser les verrats à un stade précoce pour supprimer la fonction testiculaire. L’immunisation contre la GnRH endogène peut réduire les problèmes spécifiques aux ME après la 2e vaccination.

Résumé en anglais (original) : For a long time, scientists assumed that newborns have a severely limited sense of pain (if any). However, this assumption is wrong and led to a “start of the exit” from piglet surgical castration. Some of the currently discussed or already implemented alternatives such as general or local anaesthesia during surgical castration raise additional welfare concerns as well as legal problems and/or are hardly applicable. The favoured long-term, welfare-friendly “gold standard” is to raise entire male pigs (EM). However, this may also impose certain welfare problems under the current conventional housing and management conditions. The specific types of behaviour displayed by EM such as mounting and aggressive behaviours but also increased exploration, which are partially linked to sexual maturation, increase the risk for injuries. The current status of knowledge (scientific literature and farmer experiences) on housing of EM suggests that environmental enrichment, space, group-stability, social constellation, feeding (diet and feeder space), health and climate control are critical factors to be considered for future housing systems. From an animal welfare point of view, an intermediate variant to be favoured to reduce problematic behaviour could be to slaughter EM before reaching puberty or to immunize boars early on to suppress testicular function. Immunization against endogenous GnRH can reduce EM-specific problems after the 2nd vaccination.

Logo de la revue Animals
Extrait du site d’Animals