Non classifié(e)

Optimism and pasture access in dairy cows

Par 1 mars 2021 avril 6th, 2021 Pas de commentaire

Type de document : Article scientifique publié dans Scientific Reports

Auteurs : Andrew Crump, Kirsty Jenkins, Emily J. Bethell, Conrad P. Ferris, Helen Kabboush, Jennifer Weller, Gareth Arnott

Résumé en français (traduction) : Optimisme et accès au pâturage des vaches laitières

Permettre aux vaches laitières d’accéder aux pâturages peut favoriser leur comportement naturel et améliorer leur santé. Cependant, les avantages psychologiques sont mal connus. Nous avons comparé un indicateur cognitif de l’émotion chez les bovins avec ou sans accès au pâturage. Dans le cadre d’une expérience croisée, 29 vaches laitières Holstein ont bénéficié pendant 18 jours d’un accès au pâturage pendant la nuit et pendant 18 jours d’un logement intérieur à temps plein. Pour évaluer le bien-être émotionnel, nous avons testé les vaches lors d’une tâche de biais de jugement spatial. Les sujets ont appris à s’approcher de l’endroit où se trouvait un seau contenant une récompense mais pas d’un autre endroit avec un seau sans récompense. Nous avons ensuite présenté aux vaches trois seaux  » tests  » placés dans des endroits intermédiaires entre les emplacements appris. S’approcher des seaux tests reflétait une attente de récompense en cas d’ambiguïté – un biais de jugement « optimiste », suggérant des états émotionnels positifs. Nous avons analysé les données à l’aide de modèles linéaires à effets mixtes. Il n’y avait pas de différences de traitement dans le temps de latence pour s’approcher des seaux tests, mais les vaches s’approchaient du seau de récompense connu plus lentement lorsqu’elles avaient accès au pâturage que lorsqu’elles étaient à l’intérieur à plein temps. Nos résultats indiquent que, par rapport aux bovins logés à l’intérieur, les bovins ayant accès au pâturage présentent un comportement moins anticipatif vis-à-vis d’une récompense connue. Cette réduction de l’anticipation de la récompense suggère que le pâturage est un environnement plus gratifiant, qui peut induire des états émotionnels plus positifs que le logement à temps plein.

Résumé en anglais (original) : Allowing dairy cattle to access pasture can promote natural behaviour and improve their health. However, the psychological benefits are poorly understood. We compared a cognitive indicator of emotion in cattle either with or without pasture access. In a crossover experiment, 29 Holstein–Friesian dairy cows had 18 days of overnight pasture access and 18 days of full-time indoor housing. To assess emotional wellbeing, we tested cows on a spatial judgement bias task. Subjects learnt to approach a rewarded bucket location, but not approach another, unrewarded bucket location. We then presented cows with three “probe” buckets intermediate between the trained locations. Approaching the probes reflected an expectation of reward under ambiguity—an “optimistic” judgement bias, suggesting positive emotional states. We analysed the data using linear mixed-effects models. There were no treatment differences in latency to approach the probe buckets, but cows approached the known rewarded bucket slower when they had pasture access than when they were indoors full-time. Our results indicate that, compared to cattle housed indoors, cattle with pasture access display less anticipatory behaviour towards a known reward. This reduced reward anticipation suggests that pasture is a more rewarding environment, which may induce more positive emotional states than full-time housing.

Publication ayant donné lieu à un article dans The Dairy Site le 22 mars 2021 : Cows with no access to outside may have damaged emotional wellbeing

Logo de Scientific Reports
Extrait du site de Scientific Reports